Agents pathogènes et maladies vectorielles

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Microorganismes et santé


Nous vivons dans un monde peuplé de micro-organismes. Certains d’entre eux sont appelés agents pathogènes, car ils provoquent des maladies lorsqu’ils nous contaminent.

I Différents types d’agents pathogènes

À noter

Les prions sont des protéines qui peuvent s’accumuler dans les cellules du système nerveux et provoquer des dommages.

Certains agents pathogènes sont des êtres vivants procaryotes, comme les bactéries, d’autres sont eucaryotes (champignons, vers ou eucaryotes unicellulaires). D’autres ne sont pas des êtres vivants, comme les virus ou les prions.

Les agents pathogènes pour la plupart sont des parasites. Ils ne peuvent pas assurer seuls des fonctions biologiques comme la nutrition ou la reproduction. Ils ont besoin pour cela d’un ou de plusieurs hôtes.

L’action de l’agent pathogène entraîne des effets néfastes sur son hôte. Ce sont les symptômes de la maladie.

II Différents modes de transmission

Les agents pathogènes suivent un cycle évolutif comportant plusieurs étapes au sein d’un ou de plusieurs hôtes qui assurent leur croissance et leur reproduction.

Doc Cycle évolutif simplifié de Plasmodium falciparum

05221_C09_F25_01

On distingue deux modes principaux de transmission en fonction du nombre d’hôtes du pathogène.

Dans le cas du Plasmodium falciparum, responsable du paludisme, l’Homme est l’hôte intermédiaire où le parasite grandit ; la reproduction a lieu dans un moustique, l’anophèle, qui est l’hôte définitif. La transmission de la maladie se fait donc par l’intermédiaire du moustique, appelé vecteur infectieux. On parle de transmission indirecte.

La plupart des infections virales et certaines infections bactériennes n’ont qu’un seul hôte. C’est également le cas des agents pathogènes responsables des IST (infections sexuellement transmissibles). On parle de transmission directe.

La transmission a lieu d’individu à individu, soit par contact cutané, soit par échanges (salive, sang, sueur, sécrétions génitales), soit par le milieu (air, eau contaminée).

Méthode

Décrire le cycle évolutif d’un parasite pathogène

La toxoplasmose est une infection due à un parasite appelé Toxoplasma gondii, fréquemment transmise à l’Homme par les chats. Elle est le plus souvent bénigne, mais peut être dangereuse pour les femmes enceintes.

Doc Cycle évolutif simplifié de Toxoplasma gondii

05221_C09_F25_02

Décrire le cycle évolutif de l’agent de la toxoplamose.

Conseils

Étape 1 Indiquer quels sont les hôtes du parasite.

Étape 2 Indiquer quel est l’hôte définitif et quels sont les hôtes intermédiaires en le justifiant.

Étape 3 Indiquer comment le parasite passe d’hôte en hôte.

Solution

Étape 1 Le cycle de ce parasite comprend deux hôtes. Le premier est un félin, le second un autre mammifère ou un oiseau. Une partie du cycle se déroule dans l’environnement extérieur.

Étape 2 L’hôte définitif est celui chez qui a lieu la reproduction sexuée. Le félin est donc l’hôte définitif. Les autres hôtes sont des hôtes intermédiaires.

Étape 3 Le parasite change d’hôte en passant par la voie digestive, après avoir été ingéré soit par l’hôte définitif, soit par l’hôte intermédiaire.