Analyser le lexique

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : La phrase, le texte, le discours
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Analyser le lexique

FB_Bac_98608_Fra1_TT_057

57

xx

2

La connaissance d’un lexique adapté est nécessaire tant pour la compréhension et l’analyse des textes que pour la précision de votre expression écrite et orale.

1Champ lexical et réseau lexical

Les mots du langage désignent des réalités du monde, qu’elles soient concrètes ou abstraites (les idées).

 On appelle champ lexical l’ensemble des termes désignant une même réalité : guerre, arme, bataille. Attention ! on ne doit jamais se contenter de relever un champ lexical, il faut l’analyser précisément pour mettre à jour les sous-thèmes et les relations de sens.

 Le réseau lexical est un champ lexical étendu aux autres termes qui, par leur connotation ou leur emploi en contexte, relèvent de la même thématique. Ainsi guerrier, armes, combattre, munition, fusil font partie du champ lexical de la guerre et mutilation, hôpital, panique font partie de son réseau lexical.

 Le champ lexical et le réseau lexical sont repérables dans les métaphores filées(>fiche5). Ainsi, dans ce passage, Proust file la métaphore guerrière :

[Le] monocle du général, resté entre ses paupières comme un éclat d’obus dans sa figure vulgaire, balafrée et triomphale, au milieu du front qu’il éborgnait comme l’œil unique du cyclope, apparut à Swann comme une blessure monstrueuse qu’il pouvait être glorieux d’avoir reçue, mais qu’il était indécent d’exhiber.

Marcel Proust, Du côté de chez Swann, 1913.

 La connotation est la charge affective et subjective ajoutée à la dénotation d’un terme (la définition du dictionnaire) en fonction de la culture personnelle du lecteur. Les textes littéraires jouent sur ce pouvoir d’évocation des mots.

2Polysémie, synonymie, antonymie

 Un même terme peut avoir plusieurs sens, il est dit polysémique. La polysémie permet de jouer sur différents niveaux de sens. Ainsi dans la phrase « une harmonie telle qu’il n’y en eut jamais en enfer », Voltaire joue sur le double sens d’harmonie, « formation musicale » et « entente, paix », pour intriguer son lecteur.

 Des termes différents peuvent recouvrir une même réalité, ils sont dits synonymes. Cependant, un mot n’est jamais l’exact équivalent d’un autre, il y a toujours une nuance de sens entre les synonymes. Dans une énumération ou une gradation(>fiche5), il faut être attentif aux apports de sens de chacun des termes. Par exemple : « Je vois partout […] la force, la brutalité, la cruauté, le sadisme » (Aimé Césaire).

 Des termes peuvent avoir des relations de sens opposés, ils sont dits antonymes : généreux/avare. Il est indispensable de les analyser dans une antithèse ou un oxymore (>fiche5).

3Les types de lexique

Vous devez savoir reconnaître et utiliser au moins ces quatre types de lexique.

 Le lexique appréciatif permet d’exprimer une appréciation ; elle peut être positive, on parle de lexique mélioratif (admirable, magnifique) ; elle peut être négative, on parle de lexique péjoratif (fade, néfaste, borné). On le trouve dans l’éloge et le blâme, et dans l’expression de la subjectivité.

 Le lexique évaluatif permet d’exprimer un jugement de valeur sur une échelle graduée (petit/moyen/grand/géant, chaud/tiède/froid/glacé) dans divers domaines : pragmatique (utile/inutile) moral (juste/injuste), etc.

 Le lexique affectif permet d’exprimer la manière dont on est affecté par quelque chose. C’est le lexique des sentiments et des émotions (admiration, souffrance). Les adjectifs sont souvent formés sur un nom de sentiment : si je dis que quelque chose est pitoyable, c’est que je suis affecté par le sentiment de la pitié. Ce lexique est aussi utilisé dans l’expression de la subjectivité.

 Le lexique abstrait est le lexique des opérations de la pensée (réfléchir, méditer ; notion, concept) ; du jugement (apprécier, concéder, réfuter) ; de la morale (vertu, droit, devoir) ; de la philosophie (liberté, conscience, être) ; des catégories artistiques (baroque, classique) ; du sentiment esthétique (beau, sublime), etc. Vous aurez à utiliser ce lexique pour le commentaire et la dissertation.

>