Application à la tension artérielle

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S | Thème(s) : Les propriétés des fluides et la pression sanguine

Le sang circule dans les artères avec une pression supérieure à la pression atmosphérique. Cette surpression est la tension artérielle, elle est définie selon : T = psang – patm.

Ces trois grandeurs sont des pressions, on les exprime en centimètre de mercure : 1 cm Hg = 1 333 Pa.

La tension artérielle nécessite deux mesures :

la pression systolique ou pression maximale lors de la contraction du cœur : environ 13 cm Hg ;

la pression diastolique ou pression minimale lors du relâchement du cœur (diastole) : environ 8 cm Hg.

Le médecin annonce alors : « Votre tension est 13/8 ».

La tension se mesure en position allongée au niveau du cœur. Les pressions sanguines sont alors quasiment identiques en tout point du système artériel. En position debout, la tension varie : elle est plus forte au niveau des pieds et plus faible au niveau du cerveau.

Exemple

Le médecin indique la tension d’un individu en bonne santé : 13.

Cela signifie que la pression maximale vaut T = 13 cm Hg de plus que la pression atmosphérique, soit T = ρ× g × h soit T = 13 600 × 9,8 × 0,13 = 1,73 × 104 Pa de plus que la pression atmosphérique.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.