Biologie des micro-organismes et conservation des aliments

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Qualité et innocuité des aliments : le contenu de nos assiettes
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Biologie des micro-organismes et?conservation des aliments
 
 

FB_Bac_98620_Sci1_LES_030

30

73

6

1Les micro-organismes, source d’intoxications alimentaires

? Les micro-organismes (bactéries, moisissures et levures) que l’on retrouve dans les aliments peuvent provenir de l’aliment lui-même ou être apportés par l’environnement.

? La conservation des aliments implique notamment d’empêcher le développement de ces micro-organismes, qui peuvent dégrader les aliments et dont certains sont pathogènes.

? Les effets pathogènes de certains de ces micro-organismes sont liés à leur présence elle-même ou aux toxines qu’ils libèrent.

? La consommation d’un aliment contaminé par un micro-organisme pathogène peut alors entraîner une toxi-infection (ou une intoxication) alimentaire. C’est le cas de la salmonellose, toxi-infection la plus fréquente due à une bactérie, la salmonelle.

2Biologie des micro-organismes et?conservation?des?aliments

La mise en œuvre de certaines techniques de conservation nécessite une connaissance de la biologie de ces micro-organismes.

ALe développement des micro-organismes

Par division cellulaire (bactéries), bourgeonnement (levures) ou production de spores, les micro-organismes peuvent se multiplier rapidement?: dans des conditions favorables, le temps nécessaire à une bactérie pour se diviser est de l’ordre de 20 à 30?minutes. Si ce rythme se maintient, cela fait plusieurs milliards de bactéries au bout de ?!

BLes facteurs de développement des micro-organismes

La multiplication du nombre de micro-organismes dépend de la nature des aliments mais aussi des conditions physico-chimiques?:

? La température?: certains micro-organismes ne se développent pas à basse température, d’autres au contraire peuvent le faire (>?fiche?31). De plus, on ne constate aucun développement de bactéries pathogènes pour une température supérieure à . Les spores pathogènes, plus résistantes, nécessitent cependant une température supérieure à pour être détruites.

? L’humidité?: l’eau des aliments est en partie liée aux molécules qui les constituent et n’est donc pas disponible pour les micro-organismes. Seule l’eau «?libre?» est disponible?: plus cette quantité d’eau est importante (le maximum étant pour l’eau pure), plus les micro-organismes se développent. Les bactéries ont besoin de beaucoup d’eau libre, les moisissures sont les plus résistantes.

? La teneur en oxygène?: la plupart des micro-organismes se développent en présence ?: ils respirent. Certains n’ont pas nécessairement besoin , ils fermentent.

? Le ?: la plupart des bactéries se développent dans des milieux dont le est voisin de la neutralité, cependant les levures et les moisissures se développent encore bien sur des aliments acides comme les agrumes.

CLes techniques de conservation des aliments

Les techniques de conservation des aliments (>?fiche?32) visent?:

– soit à éliminer les micro-organismes par la chaleur?: stérilisation à ou à Ultra Haute Température (uht)?;

– soit à freiner leur développement par le froid (congélation, réfrigération), en les déshydratant (séchage, lyophilisation), en les emballant sous vide ou sous atmosphère modifiée (riche en ou en ), en les plongeant dans le vinaigre ou une marinade par exemple pour modifier le , en ajoutant des additifs alimentaires (sel, conservateurs, acidifiants,?…).

>