Brassages et diversité des gamètes (2)

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Brassages et diversité des gamètes (2)

FB_Bac_98621_SvtT_S_003

3

15

1

1Le brassage interchromosomique

 Au cours de l’anaphase de la première division de la méiose, les deux chromosomes homologues de chaque paire se séparent de façon aléatoire.

 Cette séparation des chromosomes homologues conduit à un brassage entre les chromosomes, d’autant plus important que le nombre de paires de chromosomes est élevé : on parle de brassage interchromosomique(doc.).

 La combinaison des brassages intra- et interchromosomiques conduit à une diversité potentiellement infinie de gamètes, grâce à la migration aléatoire des chromosomes homologues lors du brassage interchromosomique, qui ont été remaniés lors du brassage intrachromosomique.

2La fécondation

 La fécondation accroît la diversité génétique en associant au hasard deux gamètes ayant subi les brassages de la méiose. En rétablissant la diploïdie, elle participe donc à la stabilité du caryotype de l’espèce.

 La fécondation correspond à la fusion des noyaux haploïdes d’un gamète mâle et d’un gamète femelle et aboutit à une cellule œuf, le zygote, diploïde, dont la diversité génétique potentielle est immense.

 Seule une fraction de ces zygotes est viable et se développe.

 Chaque zygote possède une combinaison originale des allèles des gènes de ses parents. Ainsi, chaque individu est unique du point de vue génétique.

 Le brassage des gènes qui a eu lieu au cours de la méiose est donc amplifié par la rencontre au hasard des différents types de gamètes lors de la fécondation.

 Ces deux phénomènes, complémentaires, sont à l’origine de l’unicité et de la diversité génétique des individus.

Doc. Le brassage interchromosomique pour une cellule à 2n = 4 permet d’obtenir avec une probabilité égale quatre types de gamètes différents.

>