Capter l’attention de l’auditoire

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale - 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Être à l’aise à l’oral


Une fois installé · e, il ne suffit pas de maîtriser son stress et son sujet, il faut aussi être efficace et convaincre le jury. Le visage et ses expressions, ainsi que la gestuelle, sont alors essentiels pour renforcer le propos.

I Établir le contact

Le premier contact est essentiel. Dès l’entrée dans la salle, donnez l’impression d’être ouvert à l’échange, avenant, sans être trop familier.

Le sourire est l’atout indispensable pour détendre l’atmosphère et gagner la sympathie du jury. Il ne s’agit pas de rire faussement ou de sourire en permanence mais d’afficher une attitude aimable.

La politesse est de mise, même si parfois le stress fait oublier les fondamentaux de la courtoisie : saluer vos interlocuteurs, remercier, attendre d’être invité à s’asseoir ou à partir avant de le faire.

Montrez-vous à l’écoute des attentes du jury sans foncer tête baissée dans vos explications. Laissez à vos examinateurs le temps de s’installer et prenez le temps de disposer les documents dont vous aurez besoin.

II Communiquer efficacement

1 Regarder l’examinateur

Se trouver face à face avec un ou des examinateur · s peut être impressionnant. Ne vous laissez pas déstabiliser par les regards portés sur vous : tentez d’en faire abstraction en imaginant que ce sont des professeurs que vous connaissez.

Ne rédigez pas vos fiches pour ne pas être tenté·e de les lire et détachez-vous au maximum de vos notes, au moins dans les moments cruciaux de votre intervention.

Regardez chacun de vos interlocuteurs. Ne les fixez pas, mais accordez-leur des regards réguliers, afin de capter leur attention.

Évitez de regarder ailleurs, ce qui donnera l’impression d’être fuyant. Inutile donc de fixer vos pieds, le plafond, ou encore le mur au fond de la salle.

Conseil

Entraînez-vous avec des amis à faire une présentation en les regardant. Invitez-les à se placer dans des endroits différents d’une salle et demandez-leur de lever la main dès qu’ils se sentent regardés pendant votre prise de parole. Vous vous apercevrez rapidement que vous avez tendance à regarder toujours les mêmes personnes.

2 Soigner la gestuelle

Évitez de rester trop statique pendant votre intervention mais ne surchargez pas non plus votre intervention par des gestes répétitifs ou sans lien avec le propos.

Vos gestes doivent intervenir à des moments essentiels de votre prise de parole afin d’appuyer ce que vous dites. Ils doivent donc coïncider avec ce que vous cherchez à exprimer : enthousiasme, opposition, implication personnelle…

3 Éviter la monotonie

Variez les intonations pour donner de la vivacité à ce que vous dites et ne pas ennuyer votre jury.

Insistez sur les aspects essentiels en appuyant sur certains segments de phrases ; marquez les interrogations ou les exclamations par une intonation expressive.

Ayez l’air convaincu · e de ce que vous affirmez en adoptant une voix claire et en apparaissant sûr · e de vous.

Zoom

Appuyer son propos par des gestes signifiants

Il est important d’appuyer son discours par des gestes qui retiennent l’attention et soulignent les moments clés.

Mains tendues vers l’auditoire : impliquer le public.

05284_F52_01

Mains à gauche puis à droite : souligner une opposition.

05284_F52_04

Compter avec ses doigts : énumérer.

05284_F52_02

Mains écartées ou rapprochées : exprimer l’union ou la désunion.

05284_F52_05

Lever ou baisser un doigt :

exprimer un doute ou un questionnement.

05284_F52_03

Main sur la poitrine :

montrer son implication personnelle.

05284_F52_06