Classer les ressources 
énergétiques

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re S | Thème(s) : Convertir l’énergie et économiser les ressources


Rappels de cours

1 Les ressources non renouvelables

Les ressources énergétiques non renouvelables connues seront, au rythme actuel de consommation, épuisées en quelques dizaines d’années.

► Le pétrole, le gaz naturel et le charbon sont des ressources non renouvelables fossiles. La combustion de ces ressources convertit leur énergie chimique en énergie thermique, qui est utilisée pour le transport, le chauffage, la cuisson ou la production d’électricité. Les ressources sont évaluées à 200 ans pour le charbon, 60 ans pour le gaz et 40 ans pour le pétrole.

► L’uranium 235 est une ressource non renouvelable fissile. Dans une centrale nucléaire sa fission convertit l’énergie nucléaire en énergie thermique, qui permet d’obtenir de la vapeur d’eau. Cette vapeur fait tourner une turbine reliée à un alternateur qui produit de l’électricité. Actuellement, les ressources fissiles, comme l’uranium, sont évaluées à une centaine d’années.

2 Les ressources renouvelables

Les ressources énergétiques renouvelables sont exploitables sans limite de durée à l’échelle humaine :

L’énergie éolienne : le vent possède de l’énergie mécanique qui permet de faire tourner les pales de l’éolienne ce qui permet de produire de l’électricité.

L’énergie solaire : le Soleil renferme de l’énergie nucléaire transformée en énergie thermique par des réactions de fusion. Une partie de cette énergie est transférée sur Terre par rayonnement. Les cellules photovoltaïques convertissent cette énergie en électricité.

L’énergie hydraulique : l’eau en mouvement possède de l’énergie mécanique qui permet de faire tourner les pales d’une turbine.

La biomasse : le monde vivant, végétal et animal, possède de l’énergie chimique qui peut être exploitée pour obtenir de l’énergie thermique ou de l’électricité.

La géothermie : le sol renferme de l’énergie thermique qui peut être exploitée pour obtenir de l’énergie thermique ou de l’électricité.

Méthode

Extraire et exploiter les informations d’un document

Doc. Les critiques face aux éoliennes

« La production d’électricité à partir de l’énergie éolienne est un secteur en forte croissance. Au niveau mondial, elle a augmenté, en moyenne, de 25 % par an entre 2000 et 2010.

En 2011, un appel d’offre a été lancé pour l’implantation de parcs éoliens « off-shore » au large des côtes de Bretagne et de Normandie. Ces parcs permettraient d’obtenir une capacité de production d’environ 3 000 MW grâce à 600 éoliennes.

Cependant, les « anti-éolien » se sont élevés contre la défiguration des paysages. Il faut en effet, pour une même quantité d’énergie produite, une surface au sol de près de 15 km² avec des éoliennes, 5 km² avec des panneaux solaires et moins de 1 km² avec une centrale nucléaire.

Les combustibles fossiles dégagent beaucoup de gaz à effet de serre impliqué dans le réchauffement climatique et l’exploitation d’éoliennes semble être une solution pour réduire les émissions de ces gaz. Il faut cependant prendre en compte tout le cycle de vie d’une éolienne, de sa fabrication jusqu’à son démantèlement, sa maintenance, la fabrication de l’acier et du béton avec lesquels elle est construite, qui s’accompagnent tous d’un dégagement de CO2. »

1. Quels sont les deux arguments majeurs, exprimés dans le document, qui permettent de s’opposer aux éoliennes ?

2. Quelle surface faudrait-il recouvrir d’éoliennes « off-shore » pour remplacer les centrales nucléaires en France ?

Données : il y a 58 réacteurs nucléaires en France qui produisent 900 MW chacun. 150 éoliennes « off-shore » occupent 100 km². »

Solution

1. Les éoliennes occupent de très grandes surfaces. Elle génère aussi des gaz à effets de serre, comme le CO2, pour les fabriquer, les entretenir et les démanteler.

à noter

Le département de la Loire-Atlantique a une superficie de 6 800 km².

2. Les 58 réacteurs nucléaires français produisent 58×900=52,2×103MW. Il faudrait donc 52,2×1033000=17,4 parcs de 600 éoliennes soit 17,4×600=10440 éoliennes. Cela représente une surface de (10440/150)×100=6960km2.