Composer un dialogue

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Traiter un sujet d’écriture


Un dialogue peut s’intégrer dans un récit ou une argumentation pour donner de la vivacité au texte.

1 Comment construire un dialogue ?

Quand vous composez un dialogue, vous devez :

– préciser clairement l’identité des interlocuteurs ;

– veiller à ce que le lecteur comprenne qui parle ;

– suivre une progression pour que le dialogue fonctionne : par exemple, à une question succède une réponse… ;

– choisir un niveau de langue  ;

– varier les verbes introducteurs des paroles.

2 Comment ponctuer un dialogue ?

 Le dialogue au discours (ou style) direct est signalé par un deux-points et un passage à la ligne.

 La première réplique est précédée de guillemets ouvrants. Tout changement d’interlocuteur est indiqué par un passage à la ligne et un tiret. La dernière réplique est suivie de guillemets fermants.

 La reprise du récit est marquée par un passage à la ligne.

attention La ponctuation
peut changer totalement le sens. Comparez : « Les garçons, disent les filles, sont bêtes. » et : Les garçons disent : « Les filles sont bêtes. »

 Les verbes de parole peuvent être intégrés en incise, au milieu ou à la fin d’une réplique. Attention à ne pas oublier la ou les virgules.

« Cet homme, dit-il, est très pauvre. »

« Cet homme est très pauvre », dit-il.

3 Comment donner son registre (sa tonalité) à un dialogue ?

 Choisissez avec soin les verbes introducteurs. Ils indiquent :

– si la réplique est une affirmation, une question ou une réponse : affirmer, réclamer, rétorquer… ;

– le ton et le volume de la voix : confier, hurler, bougonner… ;

– le sentiment du locuteur : gémir, riposter, confesser

 Veillez au type des phrases (exclamatives pour l’émotion, etc.).