Fiche de révision

Comprendre la vaccination et la sérothérapie

Contenu

En bref La vaccination est une méthode préventive : elle permet d'éviter une infection. La sérothérapie est une méthode curative : elle soigne une infection.

ILa vaccination

La vaccination consiste à introduire dans l'organisme un antigène caractéristique d'un micro-­organisme pathogène déterminé. La vaccination repose sur la mémoire immunitaire : on provoque artificiellement un premier contact avec l'antigène, de manière à ce qu'un éventuel nouveau contact avec le même antigène génère une réaction immunitaire plus rapide.

La vaccination permet à l'organisme d'acquérir préventivement et durablement une mémoire immunitaire contre un micro-­organisme pathogène donné, grâce au maintien dans l'organisme de nombreux leucocytes spécifiques. Des rappels sont nécessaires pour réactiver la mémoire immunitaire.

Mots clés

Vaccination : injection d'un antigène dans l'organisme afin d'activer préventivement le système immunitaire.

Rappels : injections répétées de l'antigène afin d'accroître l'efficacité du vaccin.

07828_C04_doc08_zx102

Doc Le docteur Jenner ­inoculant la vaccine (détail)

Edward Jenner (médecin ­britannique, 1749‑1823) réalise la première vaccination en 1796.

IIAutres traitements médicaux aidant à lutter contre l'infection

Si la vaccination n'a pas été faite suffisamment tôt, les médecins peuvent inoculer directement des anticorps ­spécifiques de l'antigène : on parle de sérothérapie.

Mot clé

Sérothérapie : injection d'anticorps spécifiques d'un antigène.

Lorsque le système immunitaire d'une personne est très affaibli, les médecins peuvent utiliser d'autres thérapies qui améliorent son efficacité, voire envisager une greffe de moelle osseuse.

Méthode

Exploiter plusieurs documents pour étudier le sida

À partir des documents suivants, expliquer comment un individu atteint du sida tombe souvent malade.

Tableau de 1 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 1 lignes ;Ligne 1 : Doc1	L'origine du sidaLe sida est dû à un virus, le VIH (virus de l'immunodéficience humaine). Les cellules cibles du virus du sida sont les lymphocytes T. Le virus pénètre dans le lymphocyte T et fabrique dans son cytoplasme de nouveaux virus. Les virus sont ensuite libérés en grand nombre dans le sang. Le lymphocyte T infecté est alors détruit.; ; Doc2	Les phases de l'infection du VIH;

Conseils

Étape 1 Identifie le problème posé.

Étape 2 Présente chaque document en dégageant l'essentiel des informations qu'il apporte.

Étape 3 Relie entre elles les informations tirées des documents.

Étape 4 Réponds à la question posée.

SOLUTION

Étape 1 Comment expliquer qu'un individu atteint du VIH tombe davantage malade ?

Étape 2 D'après le document 1, les cellules cibles du VIH sont les lymphocytes T (LT). Ces cellules sont détruites après avoir été infectées.

Le document 2 montre les phases de l'infection par le VIH et l'évolution des quantités de LT, VIH et anticorps anti-VIH dans le sang : après une période sans symptômes de 12 ans maximum, les LT sont détruits en 2 à 4 ans.

Étape 3 Le VIH, en infectant les LT, provoque leur destruction (doc. 1) et donc l'effondrement des défenses immunitaires (doc. 2).

Étape 4 Une personne atteinte du VIH ne peut plus lutter contre aucune infection, c'est ainsi qu'elle finit par tomber davantage malade.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner