Condition, opposition et concession

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : La phrase


les questions clés

Trouvez dans le texte une proposition subordonnée de condition.

« … » exprime-t-il une concession ou une opposition ?

A Qu’est-ce que la condition, l’hypothèse ?

La condition et l’hypothèse expriment un fait dont dépend la réalisation d’un autre fait.

Attention ! On n’emploie jamais le conditionnel dans la subordonnée de condition introduite par si (« le si n’aime pas le ré (= rais) »).

► Si les deux faits sont réalisables et vérifiables, on parle de condition et on utilise l’indicatif.

Si on met de l’engrais, les fleurs poussent mieux.

► Si les deux faits, au moment où l’on parle, n’existent ni dans le passé ni dans le présent, on parle d’hypothèse et on utilise le conditionnel.

Si les hommes étaient immortels, la terre serait surpeuplée.

B Qu’est-ce que l’opposition, la concession ?

► Exprimer une opposition, c’est montrer que deux faits mis en relation sont contraires ou contradictoires.

Ils se sont baignés, alors que c’était interdit.

► Exprimer une concession, c’est accepter partiellement une affirmation, qu’on ne partage pas, pour la rectifier.

Bien qu’il soit gentil, je ne l’apprécie pas.

(= il est gentil, je suis d’accord, mais je ne l’apprécie pas)

remarque On emploie le subjonctif après : bien que, quoique, sans que… Mais on emploie l’indicatif après : même si, alors même que

Rapport logique

Expression clé

Exemple

opposition

fait 1  fait 2

au contraire

Tu es colérique alors que ton frère ne l’est pas.

concession

fait 1  fait 2

d’accord, mais

Bien qu’il soit souvent désagréable, je l’aime bien.