Construire le plan et rédiger l'introduction

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Construire un commentaire


Au premier contact avec le texte et à son exploration minutieuse, succède, toujours au brouillon, un temps de structuration qui doit conduire à nourrir et développer les axes indiqués dans le sujet, puis à rédiger l’introduction.

I Construire le plan

1 Le développement des axes de lecture

À partir des résultats obtenus lors de l’explication linéaire, on obtient deux colonnes de remarques formelles et thématiques correspondant aux deux axes donnés dans l’intitulé du commentaire.

À NOTER

Les titres des sous-parties ne peuvent se limiter à la description d’un procédé (« Un enchaînement de répliques brèves ») : ils doivent chercher à qualifier le texte en vue de l’interpréter (« Un échange vif et rythmé »).

Il s’agit alors de trouver une organisation interne propre à chaque axe : les remarques collectées doivent être organisées en deux ou trois groupes qui constitueront les sous-parties à développer.

Pour ce faire, il faut rapprocher les éléments qui se recoupent, établir des liens entre eux, hiérarchiser leur importance. Donnez un titre à vos sous-parties : il n’apparaîtra pas dans votre devoir mais vous permettra de structurer votre argumentation.

2 La recherche de la problématique

À partir du parcours de lecture dessiné par les axes, il est possible de formuler la problématique, c’est-à-dire une question qui soulève un problème. Le commentaire va s’attacher à répondre à cette question.

Les axes de lecture proposés par le sujet vous y aident : ils mettent au jour deux aspects essentiels du texte et constituent en quelque sorte deux pistes de réponse à une question, la problématique, qu’il convient de retrouver.

Dans l’extrait de la scène 5 de l’acte III du Mariage de Figaro de Beaumarchais, les deux axes donnés engagent à explorer la dimension à la fois psychologique et satirique du texte, manière de montrer que le monologue du personnage assume une double mission : il donne un accès à l’intériorité du protagoniste et contient simultanément une forte charge critique. La problématique s’interroge donc sur la fonction plurielle du passage.

Interpréter un texte, ce n’est pas seulement le décrire, c’est avant tout se demander pourquoi il est écrit de cette façon, et donc quels sont le sens et les fonctions de ses caractéristiques principales.

II Rédiger l’introduction

L’introduction prend la forme d’un paragraphe unique, composée de quatre points distincts :

1. L’amorce

Elle sert à « accrocher » le lecteur : un thème littéraire repris par le texte, le mouvement dans lequel il s’inscrit… Il n’y a pas de règle, mais il faut éviter d’introduire l’extrait trop platement.

2. La présentation de l’œuvre et de l’extrait

Elle introduit l’œuvre en lien avec l’amorce, situe le texte dans l’œuvre et en résume les enjeux.

3. La problématique

Elle dirige l’explication. C’est le problème que le commentaire va essayer de résoudre. Elle peut être formulée sous forme d’une question.

4. L’annonce du plan

Elle intègre dans sa formulation l’énoncé des axes de lecture indiqués le libellé (ex. : Nous montrerons d’abord…, puis nous étudierons…)

CONSEIL

L’introduction est la porte d’entrée dans la copie : il faut particulièrement la soigner afin de conditionner favorablement le lecteur !

Zoom

Un exemple d’introduction

Voici une introduction possible pour le monologue de Figaro dans la scène 5 de l’acte III du Mariage de Figaro de Beaumarchais.

PB_Bac_05289_FRA1_TT_p207-226_C10_Groupe_Schema_0