Contracter un texte

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Contracter un texte, rédiger un essai


La contraction de texte est un exercice de l’épreuve écrite de français en séries technologiques. Il s’agit de réécrire un texte de 1000 mots environ au quart de sa longueur (250 mots) tout en lui restant fidèle.

I Comprendre le texte

1 Lire le paratexte et le texte

Relevez les indices du paratexte (auteur, titre, source, date) :

Que pouvez-vous déduire du titre ? Le texte s’inscrit-il dans un contexte historique particulier ? Dans un mouvement littéraire que vous connaissez ? Avez-vous des informations sur l’auteur ?

À noter

Un thème peut se résumer en un mot, une thèse en une phrase.

Lisez attentivement le texte pour en saisir la signification et les enjeux :

À quel genre de texte avez-vous affaire ? Quel est le thème principal ? Quelle est la thèse défendue par l’auteur ? Quelle est la tonalité dominante ?

2 Analyser le texte

Surlignez les mots et les idées clés de chaque paragraphe et encadrez les connecteurs qui articulent la pensée de l’auteur. Donnez leur sens : opposition, addition, concession… Cette étape vous permet de comprendre le cheminement du raisonnement : notez au brouillon le plan du texte.

3 Sélectionner l’essentiel

Vous devez ensuite procéder à une étape de suppression. Barrez les idées non essentielles, les répétitions et les digressions, les effets oratoires. Remplacez les énumérations par des termes généralisants.

Voici un exemple à l’échelle d’un paragraphe :


L’attitude la plus ancienne, et qui repose sans doute sur des fondements psychologiques solides puisqu’elle tend à réapparaître chez chacun de nous quand nous sommes placés dans une situation inattendue, consiste à répudier purement et simplement les formes culturelles : morales, religieuses, sociales, esthétiques, qui sont les plus éloignées de celles auxquelles nous nous identifions. « Habitudes de sauvages », « cela n’est pas de chez nous », « on ne devrait pas permettre cela », etc., autant de réactions grossières qui traduisent ce même frisson, cette même répulsion en présence de manières de vivre, de croire ou de penser qui nous sont étrangères.

Claude Lévi-Strauss, Anthropologie structurale II, Race et histoire (1973), © Plon



      idée clé connecteur logique  énumérations  exemples

II Élaborer la contraction

1 Rédiger la contraction au brouillon

À NOTER

Vous vous substituez à l’auteur, vous devez donc adopter son système d’énonciation dans votre résumé (1re ou 3e personne, présence ou absence du locuteur).

L’objectif de l’exercice est d’évaluer votre compréhension du texte : vous devez reformuler les idées de l’auteur avec vos propres mots, mais sans les déformer.

Résumez chaque paragraphe en vous aidant de votre travail préparatoire. Le texte de Claude Lévi-Strauss proposé pourrait par exemple être résumé ainsi :

Nous avons tendance à rejeter d’emblée les éléments culturels qui nous sont étrangers.

Hiérarchisez les informations et veillez à expliciter la progression du raisonnement à l’aide de connecteurs logiques.

2 Relire et calibrer la contraction

Retravaillez votre brouillon pour améliorer votre texte, le rendre plus fluide et le réduire si nécessaire pour respecter le calibrage imposé.

Recopiez au propre en soignant la présentation et l’orthographe. Relisez-vous une dernière fois et n’oubliez pas d’indiquer le nombre de mots utilisés !

Zoom

Quelques conseils de rédaction

Voici quelques conseils pour bien rédiger une contraction de texte.

05234_C12_02