De l’oreille au cerveau

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Entendre la musique
 

Les vibrations sonores reçues par l’oreille sont traduites en un message nerveux qui est ensuite traité par le cerveau.

I La propagation des vibrations sonores

Les vibrations sonores perçues par l’oreille externe sont dirigées vers le tympan. La membrane tympanique propage alors la vibration sonore le long de la chaîne d’osselets de l’oreille moyenne (milieu aérien). Puis la vibration est transmise à la cochlée, dans laquelle les variations de pression de l’endolymphe (milieu liquide) font onduler la membrane basilaire de l’organe de Corti.

Les cellules ciliées sont alors activées par le mouvement des cils : l’onde mécanique se transforme en un signal électrique. Les cellules ciliées produisent un message nerveux qui se propage le long du nerf auditif, l’amplitude du message étant proportionnelle à l’inclinaison des cils.

Le message nerveux produit par les cellules ciliées de l’organe de Corti est ensuite transmis par le nerf auditif vers le cerveau.

II Le traitement de l’information sonore par le cerveau

1 Relais neuronaux et aires cérébrales

Dans le cerveau, des voies auditives véhiculent le message nerveux à travers plusieurs relais dont chacun possède un rôle dans l’interprétation de l’information sonore. Ces relais sont des groupes de neurones qui vont décoder l’information (son aigu ou son grave, par exemple) et aboutir à une perception consciente.

L’information arrive à une aire cérébrale spécialisée, le cortex auditif, situé dans le lobe temporal chez l’être humain ; le son est perçu, le cas échéant, comme de la musique. C’est donc à l’instant où le son arrive au cerveau que l’on prend conscience de ce son.

Le cortex auditif est organisé en une aire primaire et une aire secondaire. Le cortex auditif primaire distingue les fréquences sonores, l’intensité, la durée et le timbre d’un son. Le cortex auditif secondaire, situé à l’arrière du cortex primaire, est responsable de la perception et de la reconnaissance des sons.

À noter

De nombreuses aires cérébrales sont impliquées lorsqu’on écoute de la musique : celles qui jouent un rôle dans la mémoire, les émotions, le langage, la motricité (quand on bat du pied, par exemple).

2 Trajet du message nerveux

05293_C11_Fig34_01

05293_C11_Fig34_02

Doc Relais et aires cérébrales spécialisés dans l’audition

Le message nerveux véhiculé par le nerf auditif se dirige vers le premier relais, constitué par les noyaux cochléaires du bulbe rachidien.

Le dernier relais avant l’arrivée du message nerveux dans le cortex auditif se situe dans le thalamus, où se fera la préparation d’une réponse, qui peut être de nature vocale, par exemple.

Un neurone relie le thalamus au cortex auditif, qui est le point d’arrivée des voies auditives. Le message nerveux qui arrive au cortex auditif sera traduit en sensation auditive consciente et pourra être intégré dans une réponse volontaire.

Zoom

Le cortex auditif

a) IRM 3D en vue de profil et IRM en coupe axiale du cerveau normal.

Visualisation sur le lobe temporal gauche du cortex auditif primaire en orange.

05293_C11_fiche34_zoom

 

b) Coupe frontale du cerveau

05293_C11_Fig34_04

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.