Fiche de révision

De nouveaux types de conflits (1) : les Balkans

Contenu

En bref La fin de la guerre froide entraîne l'implosion de l'ex-Yougoslavie communiste. Des antagonismes anciens se réveillent et débouchent sur plusieurs guerres.

ILes guerres de Yougoslavie

1 L'éclatement de la Fédération yougoslave

Fondée en 1918, la Yougoslavie regroupe des populations de langues et religions différentes : principalement les Serbes, orthodoxes, les Croates, catholiques, et les Bosniaques, musulmans. En 1945, elle devient une république fédérale communiste, dirigée par Tito jusqu'en 1980.

L'unité est ébranlée par l'effondrement du bloc de l'Est. À la fin des années 1980, dans chaque république fédérée, des élections portent au pouvoir des nationalistes partisans de la dissolution de la Yougoslavie.

2 Les guerres de Croatie et de Bosnie (1991-1995)

Début 1991, la Slovénie et la Croatie se déclarent indépendantes. La minorité serbe de Croatie se soulève, soutenue par la Serbie qui souhaite maintenir l'unité yougoslave. Une première guerre éclate, puis s'élargit en 1992 à la Bosnie-Herzégovine.

La Bosnie-Herzégovine acquiert l'indépendance le 5 avril 1992. La minorité serbe s'y oppose. Le 6 avril, la milice serbe investit Sarajevo, capitale bosniaque : c'est le début de la guerre entre Serbes (de Serbie et de Bosnie) et Bosniaques.

IILa communauté internationale à l'épreuve de la guerre

1 L'impuissance des forces internationales (1991-1995)

Face aux atrocités et aux dévastations, la communauté internationale est prise de court. L'envoi en 1992 de Casques bleus de l'ONU échoue à rétablir la paix.

L'Union européenne ne parvient pas à définir une politique commune afin de faire lever le siège de Sarajevo.

2 Le massacre de Srebenica, un tournant (1995)

En juillet 1995, entre 6 000 et 8 000 musulmans bosniaques sont massacrés à Srebrenica (Bosnie) par les miliciens serbes qui suivent une politique d'épuration ethnique.

Mot clé

Par la déportation et l'exécution de populations, l'épuration ethnique vise à rendre un territoire « ethniquement » homogène : peuplé d'individus de même langue et culture. Elle est considérée comme un crime contre l'humanité.

Cette annonce, ainsi que la prise en otage de Casques bleus par les Serbes en mai 1995, entraînent la mobilisation de l'OTAN et des États-Unis. Au terme d'une campagne aérienne de bombardements de 12 jours (été 1995), des pourparlers s'ouvrent aux États-Unis.

3 Les accords de Dayton (1995)

Signés officiellement à Paris le 21 novembre 1995, les accords mettant fin aux guerres de l'ex-Yougoslavie sont préparés aux États-Unis, à Dayton, entre les représentants croates, serbes et bosniaques et les négociateurs américains. La Bosnie est divisée en Fédération croato-bosniaque et République serbe de Bosnie.

Les conflits ont fait près de 300 000 morts et 4 millions de déplacés.

4 La question du Kosovo

En mars 1998, le Kosovo (province de la Serbie) réclame l'indépendance, déclenchant un nouveau conflit. Après une nouvelle intervention de l'OTAN contre la Serbie (mars-avril 1999), l'ONU envoie une force de maintien de la paix au Kosovo. Ce dernier proclame son indépendance en 2008.

Zoom

Les nouveaux États de l'ex-Yougoslavie

07830_CH04_C_03

Après les guerres de Croatie, de Bosnie et du Kosovo, puis la séparation entre le Monténégro et la Serbie, 6 nouveaux États sont officiellement apparus sur les ruines de la Yougoslavie.

En 2008, la déclaration d'indépendance du Kosovo, à majorité albanaise, est contestée par la Serbie et n'est reconnue ni par l'ONU ni par l'UE.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner