Des enjeux géopolitiques : l’Inde et le Pakistan

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : État et religions en Inde
 

Issus de la partition des Indes britanniques, qui unifiaient dans un même ensemble des peuples et des territoires fort divers, l’Inde et le Pakistan voient le jour en 1947, selon des critères religieux. Leur rivalité géopolitique s’est poursuivie jusqu’à nos jours.

I La naissance conflictuelle de deux États

1 Les origines de la partition

Dès 1885, le pouvoir colonial britannique fait face à des revendications indépendantistes du parti du Congrès. Si ses leaders sont pour la plupart hindous, celui-ci défend l’idée d’une Inde unie et sécularisée.

Pour l’affaiblir, les Britanniques soutiennent la Ligue musulmane, fondée en 1906 et dirigée par Muhammad Ali Jinnah. Celle-ci prône la création d’un État musulman séparé.

2 Les indépendances et leurs conséquences

Chiffres clés

Cet exil concerne 12 à 15 millions de personnes et fait plus de 500 000 victimes.

Alors que des violences se produisent depuis la fin 1945, le Pakistan et l’Inde deviennent indépendants les 14 et 15 août 1947.

Cette partition entre musulmans et hindous entraîne des déplacements de populations massifs.

II Les trois guerres indo-pakistanaises (1947-1971)

1 La question du Cachemire

La partition est source de discordes territoriales. Les revendications concurrentes des deux nouveaux États sur la région du Cachemire déclenchent une première guerre dès la fin 1947, aboutissant à la division de la province.

Le règlement du conflit prévoyait un référendum sur le devenir du Cachemire. L’Inde refusant de l’organiser, l’armée pakistanaise infiltre le territoire pour y soutenir des mouvements de guérilla, déclenchant une deuxième guerre en 1965.

2 La partition du Pakistan

Depuis 1947, le Pakistan est composé de deux entités, à l’ouest et à l’est de l’Inde. Dans les années 1970, des séparatismes s’expriment dans la partie orientale.

Ceux-ci reçoivent le soutien de l’Inde, ce qui aboutit à une nouvelle guerre indo-pakistanaise et à la création de l’État du Bangladesh en 1971.

III Entre tensions et rapprochements

1 Des enjeux multiples

Mot clé

La géopolitique est la science qui étudie les rapports de force entre les États et la façon dont ceux-ci exercent leur contrôle sur un territoire

Aux conséquences de la partition de 1947, s’ajoutent des enjeux géopolitiques sur fond de guerre froide. Officiellement non alignée, l’Inde penche du côté soviétique tandis que le Pakistan est soutenu par les États-Unis.

Les deux États sont tous deux dotés de l’arme nucléaire. Si certains estiment alors toute guerre impossible, d’autres à l’inverse y voient un risque accru.

2 L’impossible normalisation des relations indo-pakistanaises

Les années 1980-1990 sont émaillées de nombreuses tensions, entre incidents de frontière et attentats fomentés par les services secrets pakistanais.

La décennie 2000 voit des tentatives de discussions, mais la méfiance reste grande. En février 2019, le Jammu-et-Cachemire est de nouveau le théâtre d’affrontements armés.

 

Zoom

Le Jammu-et-Cachemire, une province très convoitée

05292_CH10_C_04

Le Jammu-et-Cachemire, à 80 % musulman mais dirigé par un maharajah hindou en 1947, a fait l’objet de deux conflits armés entre l’Inde et le Pakistan en 1947 et 1965. Une partie du territoire est également revendiquée par la Chine qui déclenche une guerre avec l’Inde en 1962.

Depuis les années 1980, le Pakistan y soutient l’action de mouvements terroristes islamistes, comme le Jaish e-Mohammed.