Des espaces productifs spécialisés et organisés par de multiples acteurs

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Métropolisation, littoralisation des espaces productifs et accroissement des flux

A La spécialisation des espaces productifs

Les espaces de production se classent en trois catégories :

les espaces productifs agricoles spécialisés dans la céréaliculture, dans la viticulture ou encore dans l’élevage (secteur primaire) ;

les espaces productifs industriels (du secteur secondaire) qui se divisent en deux catégories : les industries traditionnelles (dites « lourdes ») et les industries de hautes technologies (high tech) ;

les espaces productifs du tertiaire caractérisés par le tourisme (balnéaire, urbain, rural ou de sport d’hiver).

B Les acteurs de la spécialisation des espaces productifs

Dans le cadre de la mondialisation libérale, les États s’avèrent moins interventionnistes qu’auparavant mais contribuent à la compétitivité des espaces productifs. L’autorité publique fixe un cadre législatif qui contribue à la mise en place d’ensembles économiques régionaux (tels que le Mercosur en Amérique du Sud) favorisant les échanges transfrontaliers. Dans l’Union européenne, 90 eurorégions aident les entreprises de pays limitrophes à coopérer de part et d’autre de la frontière.

Les gouvernements impulsent des politiques économiques pour gagner en compétitivité. L’État français a ainsi créé 71 pôles de compétitivité (de différentes importances) afin de renouveler la politique industrielle de la France. Les États-Unis en comptent 74 tandis que l’Allemagne en dénombre 14. Ces pôles reçoivent des entreprises et des laboratoires de recherche d’un même secteur économique. Ce sont des clusters d’entreprises.

Les entreprises étrangères investissent désormais largement dans les économies nationales et multiplient les IDE. En 2017, les États-Unis ont bénéficié de 275 milliards de dollars d’investissements étrangers. Par ailleurs, 20 000 entreprises étrangères sont implantées en France. Elles emploient environ 2 millions de personnes et assurent un tiers des exportations du pays. Le sommet de la hiérarchie des entreprises est occupé par les FTN.

DÉfinitions

Compétitivité : capacité d’un secteur économique à être dynamique et à gagner des parts de marché.

Cluster d’entreprises : mot anglais signifiant « grappe » et qui désigne une concentration géographique d’entreprises et de centres de recherche d’un même secteur économique. Sur le territoire d’un cluster, les entreprises sont interconnectées et gagnent en compétitivité grâce à leur synergie.

IDE : investissements directs à l’étranger.

FTN : firmes transnationales. Entreprises implantées dans plusieurs pays.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.