Des Lumières au romantisme

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Des Lumières au romantisme

FB_Bac_98608_Fra1_TT_007

7

27

2

Les Lumières et le romantisme sont deux mouvements européens qui ont initié, chacun à leur manière, des transformations radicales dans les modes de penser.

1Les Lumières


citation « Sapere aude ! (ose savoir !) Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Telle est la devise des Lumières » E. Kant, 1784

Au xviiie siècle, ce mouvement est européen.

On parle de siècle des Lumières, de philosophes des Lumières.

attention ! La plupart de ces écrivains n’ont pas connu la Révolution française, même si leur réflexion l’a influencée.

APrincipales caractéristiques

 L’éloge de la raison et la foi dans le progrès caractérisent ce mouvement. La lumière de la raison permet de combattre l’obscurantisme et la superstition et de faire progresser les hommes vers le bonheur.

 Pour les Lumières, le monde est explicable de manière rationnelle. L’Encyclopédie, initiée par Diderot et d’Alembert, se donne comme objectif de le rendre compréhensible : on y trouve des articles sur les arts, les techniques, les sciences, la religion, la philosophie, la grammaire, etc.

BDes écrivains engagés

 Les écrivains prennent des positions très critiques et s’engagent dans leur siècle, ce qui les conduit parfois en prison ou les force à l’exil. On débat sur l’esclavage, la religion, le clergé, la tolérance et le fanatisme, par exemple. On réfléchit sur les types de gouvernement, le contrat social, et sur la place de l’individu dans la société.

 C’est le siècle des essais, ainsi que des formes de l’argumentationindirecte comme les utopies ou les contes philosophiques. Tout est bon pour propager les idées des écrivains philosophes et expérimenter leur validité.

2Le préromantisme

 Le préromantisme n’est pas un mouvement littéraire en soi. On qualifie de préromantiques certaines œuvres du xviiie siècle qui font la charnière entre les Lumières et le romantisme : on y trouve déjà la mise en relief du moi, le goût de la nature, l’expression d’une sensibilité exacerbée.

 Rousseau (1712-1778) qui s’inspecte dans ses Confessions et qui explore toutes les nuances des sentiments dans son roman épistolaire La Nouvelle Héloïse, en est un exemple. C’est pourquoi on le dit préromantique, mais attention à ne pas le réduire à cela.

3Le romantisme

La pleine période du romantisme s’étend de 1820 à 1850. Après la chute de Napoléon 1er (1815), l’échec des idéaux portés par la Révolution et le retour de la monarchie, les écrivains et les artistes se replient sur eux-mêmes et refusent le monde tel qu’il devient.

ALes principales caractéristiques

 Le romantisme est caractérisé par le goût de l’introspection, l’attrait pour le fantastique, et pour l’exotisme ; il s’oppose au rationalisme des Lumières.

 La sensibilité trouve son expression dans le lyrisme ; priorité est donnée à l’imaginaire, à l’expression de la douleur et du mal du siècle (Musset, La Confession d’un enfant du siècle). L’écriture du « je » se glisse dans le genre autobiographique. On reprend goût aux romans (>fiche12).

BEn rupture avec le classicisme

 Le romantisme refuse les règles et les normes du classicisme. Au théâtre, le drame romantique renouvelle le théâtre classique (>fiche25).

 En poésie, Hugo impose le trimètre romantique, et réclame une langue plus prosaïque (>fiche34). Le poète se veut maudit, hors de la société ; il se dit aussi voyant et porteur d’une parole prophétique. En ce sens, il continue à vouloir agir sur le monde.

Conclure

Les Lumières prônent la raison et ont foi dans le progrès. Le romantisme, porté par le goût de l’idéal et du beau, s’éloigne du rationalisme des Lumières ainsi que des règles contraignantes du Classicisme.

>>