Des ressources et des environnements sous pression

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : La Chine : des recompositions spatiales multiples


Les défis les plus importants pour l’économie et la population chinoise résident à la fois dans la sécurisation de l’approvisionnement des ressources et dans la prise en compte de l’équilibre environnemental.

I Le premier pays consommateur de ressources

1 Des besoins essentiels pour soutenir la croissance

En 2010, la Chine est devenue le 1er pays consommateur d’énergies au monde (23 %), devant les États-Unis. Plus de 80 % de l’énergie consommée est d’origine fossile. Les consommations industrielle et domestique ne cessent d’augmenter (+ 6 % par an en moyenne sur les deux dernières décennies).

La Chine dispose de ressources naturelles qui ne suffisent pas à couvrir ses besoins. Elle est devenue le 1er importateur de pétrole. Ses ressources en eau s’épuisent aussi face à la hausse constante de la demande.

2 Un impératif : sécuriser les approvisionnements

Les responsables chinois ont pour priorité de sécuriser les approvisionnements énergétiques et agricoles. Par exemple, la Chine compte peu de terres arables (utilisables) en raison du relief (altitude moyenne de 1 840 m) et de l’urbanisation.

Par conséquent, la Chine cherche à s’assurer des approvisionnements réguliers en provenance de Russie et d’Asie centrale. Elle veut aussi contrôler des gisements off-shore (îles Paracels) et améliorer l’efficacité énergétique. Enfin, elle a pour ambition de diversifier son mix énergétique.

Les acteurs de l’agroalimentaire ont voulu acquérir des terres à l’étranger (landgrabbing). Face aux difficultés juridiques, ils ont redéfini leur stratégie en achetant directement auprès des producteurs locaux.

II Vers la transition environnementale

1 Un développement prédateur

chiffreS cléS

Selon l’université de Hong Kong, en 2017, la pollution en Chine aurait coûté 33 milliards d’euros et entraîné la mort d’un million de personnes.

Le développement économique chinois est responsable d’importantes émissions de gaz à effet de serre (30 % du CO2 rejeté dans le monde) et d’une forte détérioration de l’environnement.

La Chine est confrontée à une crise environnementale. L’atmosphère des villes est souvent irrespirable. La pollution ­dégrade les sols et les eaux souterraines et de surface. Les déchets sont peu ou mal collectés et recyclés.

2 Une prise de conscience de l’opinion

Selon l’OMS, la pollution serait responsable de la mort prématurée de centaines de milliers de Chinois et d’une augmentation rapide des cancers.

Les problèmes environnementaux inquiètent et mécontentent de plus en plus la population. Cette crise devient ainsi un véritable enjeu politique.

3 « Verdir » l’économie

Un des principaux objectifs du 13Plan quinquennal lancé en 2016 est de diminuer la dépendance aux énergies fossiles et notamment de faire baisser la part du charbon dans le mix énergétique. Un autre est d’enclencher la transition énergétique en investissant dans les énergies alternatives et les technologies vertes (les entreprises chinoises dominent déjà ce secteur).

mot clé

La transition environnementale a pour ambition de favoriser la mise en place d’une économie durable.

Le gouvernement chinois cherche à favoriser la transition environnementale. Pour ce faire, il a réorganisé les administrations chargées de ces questions, en élargissant les pouvoirs du gouvernement afin d’éviter la corruption et le chevauchement des compétences.


Zoom


De multiples atteintes à l’environnement

05287_CH12_C_02_Zoom

Le modèle de développement soviétique puis la libéralisation de l’économie et l’urbanisation rapide ont fortement dégradé l’environnement.

La première loi de protection de l’environnement est concomitante de ­l’ouverture économique (1979). En mars 2018, la Chine s’est fixé l’objectif de ­devenir une « civilisation écologique ».

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.