Fiche de révision

Déterminer une succession d'espèces

Contenu

En bref L'étude des roches qui abritent des fossiles permet de reconstituer la succession d'espèces au cours des temps géologiques. Elle permet également d'estimer la date de l'apparition et de l'éventuelle disparition d'êtres vivants.

IÉtude d'un exemple : le groupe des ammonites

Les ammonites, aujourd'hui disparues, appartiennent à un groupe d'animaux marins, les céphalopodes, dont les représentants actuels sont les pieuvres ou les seiches…

On trouve des fossiles d'ammonites dans de nombreuses roches. Ces roches constituent donc un outil privilégié du géologue. Les ammonites présentent sur leur coquille des ornementations ou enroulements distincts permettant de les séparer en espèces différentes.

07828_C02_doc01_dx-7.596_dy-6.526

Doc Ammonite du genre Amaltheus

L'observation de fossiles d'ammonites dans des strates successives montre que des espèces différentes d'ammonites sont apparues et se sont développées de façon échelonnée : elles se sont diversifiées (organisation progressivement plus complexe), ont régressé (moins de fossiles découverts) et ont fini par disparaître il y a près de 65 Ma.

Mot clé

Strate : couche de roche.

IIExtinction d'êtres vivants

L'histoire de la vie est marquée par plusieurs crises bio­logiques plus ou moins importantes ayant conduit à l'extinction de groupes entiers d'êtres vivants. Les ammonites ont donc subi une crise biologique il y a 65 Ma.

Mot clé

Crise biologique : période d'extinction de groupes/espèces d'êtres vivants sur un temps relativement court à l'échelle des temps géologiques.

Une crise biologique est souvent suivie d'une période de diversification biologique importante, donc de l'apparition de nombreux groupes et espèces nouveaux.

Méthode

Interpréter la présence de fossiles

Lors de l'étude de roches, des géologues ont trouvé deux espèces d'ammonites fossilisées (représentées ci-contre), associées à des rostres de bélemnites.

À l'aide des documents, déterminer le milieu de vie des ammonites ainsi que l'ordre d'apparition des deux espèces.

07828_C02_Fig_01_dx-0.864

Doc 1 Comprendre le principe de la fossilisation

À la mort d'un être vivant, les tissus « mous » se décomposent sous l'action de micro-organismes ayant besoin de dioxygène, alors que les parties dures (os, coquille…) subsistent (a). Une ou plusieurs couches de sédiments viennent recouvrir les restes (b). Sous la masse croissante des sédiments, les couches plus profondes perdent de l'eau et les restes de l'organisme subissent une minéralisation. Au fil du temps, l'érosion et (ou) l'action de l'homme mettent au jour les fossiles (c).

07828_C02_doc02__zx85

Doc 2 Reconstitution d'une bélemnite

Les bélemnites, aujourd'hui disparues, étaient des organismes proches des seiches actuelles. Elles possédaient un squelette interne, dont on retrouve parfois une partie : le rostre.

07828_C02_doc03_dx-9.828_dy-8.2_zx80

Conseils

Étape 1 Les fossiles découverts permettent de reconstituer les milieux de vie des organismes fossilisés.

Étape 2 La disposition des couches de roches indique l'ordre de dépôt des fossiles.

SOLUTION

Étape 1 La présence de fossiles d'organismes marins, comme les bélemnites, permet de déduire que le milieu de vie des ammonites était une mer ou un océan.

Étape 2 Les strates les plus profondes sont les plus anciennes, les plus superficielles sont les plus récentes. On en déduit que l'espèce b est apparu avant l'espèce a.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner