Deux modalités de reproduction

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : La reproduction de la plante, entre vie fixée et mobilité


Les plantes à fleurs, ou angiospermes, présentent deux modalités de reproduction : un mode asexué et un mode sexué qui implique la fleur.

I La reproduction asexuée chez les angiospermes

Les plantes à fleurs peuvent se reproduire de manière asexuée, c’est-à-dire sans l’intervention de gamètes. Ce mode de reproduction repose sur la totipotence des cellules végétales et sur les capacités de croissance indéfinie des plantes.

mot clé

Totipotence : propriété des cellules à se différencier en n’importe quel type de cellule spécialisée.

Les cellules végétales faiblement différenciées peuvent en effet retrouver un état méristématique (dédifférenciation), se multiplier par mitose et redonner un plant complet à partir de presque n’importe quelle partie de la plante (tiges, racines, feuilles).

Les plants fils sont ainsi génétiquement identiques au plant mère : il s’agit de clones.

II La fleur, organe de la reproduction sexuée

La reproduction sexuée des angiospermes est assurée par la fleur. Celle-ci possède des pièces florales stériles (sépales et pétales) et des pièces fertiles : étamines et pistil.

Les gamètes femelles, immobiles, sont situés au sein du pistil, dans les ovules. Les étamines sont le lieu de production des grains de pollen, vecteurs des gamètes mâles.

Doc Organisation type d’une fleur d’angiosperme

06464_C05_01

Méthode

Montrer la totipotence des cellules végétales

En 1958, le Britannique Frederick Campion Steward réalise une expérience à partir de fragments racinaires de carotte.

À l’aide du document, montrer la totipotence des cellules du phloème prélevées dans une racine de carotte.

Doc Expérience de Steward

06464_C05_02

Conseils

Étape 1 Décrire l’expérience en soulignant le caractère différencié des cellules mises en culture.

Étape 2 Conclure à partir des résultats obtenus.

Solution

Étape 1 Steward a mis en culture des cellules du phloème, différenciées, prélevées dans la racine d’une carotte. Ces cellules se sont multipliées dans un milieu nutritif et ont formé un embryon qui, cultivé en gélose, donne une plantule complète avec racines, tiges et feuilles.

Étape 2 Les cellules racinaires du phloème, une fois cultivées, ont la propriété de régénérer un plant complet. Elles sont bien totipotentes, capables après dédifférenciation de se différencier en tout type cellulaire.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.