Diversification des êtres vivants sans modification des génomes

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Diversification des êtres vivants sans modification des génomes

FB_Bac_98621_SvtT_S_010

10

29

2

1Diversification par association des organismes

 On appelle association d’organismes l’interaction durable entre des organismes d’espèces différentes.

 La symbiose est la plus connue de ces interactions. Elle correspond à l’association obligatoire de deux espèces qui, toutes deux, tirent profit de cette interaction.

 Les lichens sont par exemple issus de l’association symbiotique entre une algue unicellulaire et un champignon (doc.1).

Doc. 1 Structure d’un lichen.

 Les chloroplastes des cellules chlorophylliennes sont aussi issus de la symbiose d’une cyanobactérie (bactéries capables de réaliser la photosynthèse) dans une cellule eucaryote non photosynthétique primitive (doc.2).

Doc. 2 Origine symbiotique des cellules de la lignée verte.

2Diversification par transfert des comportements

 Une source de diversité des êtres vivants peut être acquise après la naissance par apprentissage et transmise d’une génération à l’autre par voie non génétique.

 Les comportements animaux entrent en partie dans ce cadre. Certains, très stéréotypés, apparaissent innés, d’autres très variables selon les individus apparaissent plutôt acquis après la naissance et fruits d’un apprentissage.

 C’est le cas par exemple de l’apprentissage du chant chez les ­pinsons.

  • Le jeune pinson acquiert après la naissance plusieurs thèmes de chant en écoutant ses parents. Le chant se précise et se complexifie petit à petit durant la phase d’apprentissage qui dure 10 mois. Selon le lieu de naissance et donc les congénères à sa proximité, le chant sera différent, ce qui prouve l’importance du contexte environnemental dans l’apprentissage du chant. On distingue, rien que dans le sud-ouest de la France, 14 chants différents chez les pinsons (doc.3).
  • Sur des jeunes pinsons élevés seuls, on note un chant qui restera très primitif, simple, ce qui montre l’importance des adultes dans l’apprentissage du chant.
  • L’expérience sonore doit être faite précocement, sinon le jeune pinson n’est plus capable d’adapter son chant à celui entendu. Cette période est qualifiée de période critique. Elle se caractérise par une plasticité cérébrale qui autorise les apprentissages, dont celui du langage.
Doc. 3 Analyse comparée du chant de deux espèces de pinsons. Chant du pinson de Cahors (a) et chant du pinson des Landes (b).

Les chants apparaissent totalement différents en raison d’un apprentissage distinct. Les tracés en rouge correspondent aux fréquences (en kHz) émises lors du chant.

a.


b.


 Pour d’autres espèces d’oiseaux, à la fois l’écoute des adultes et l’entraînement à répéter le pépiement permettent d’améliorer le chant.

>