Dynamique de groupe et coopération

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle STMG | Thème(s) : Comment fédérer les acteurs de l'organisation ?

A Les styles de management

Toute organisation est composée d’individus mais également de groupes formalisés ou non. Les dirigeants se doivent de mettre en œuvre un style de management permettant de fédérer les différents acteurs autour des objectifs à atteindre.

Entre le dirigeant de style taylorien, rigide et autoritaire, et le « nouveau manager » du xxie siècle, capable de mobiliser les salariés autour d’un projet, de déléguer son pouvoir et d’être un véritable animateur, on peut identifier de multiples styles de comportement. L’évolution de la gestion des ressources humaines traduit néanmoins une mutation des mentalités et des pratiques qui conduit à davantage prendre en compte les aspirations des salariés.

À savoir

Pour Rensis Likert, à l’origine du concept de « gouvernement participatif dans l’entreprise », il convient de distinguer quatre styles de direction :

le style I : despotique ou exploiteur (approche taylorienne) ;

le style II : bienveillant (approche relations humaines) ;

le style III : consultatif (il faut déléguer et communiquer) ;

le style IV : participatif.

C’est ce quatrième type de gouvernement qui a la faveur de R. Likert : il est partisan de la responsabilité de groupe, de la décision par consensus, et de la fixation d’objectifs par le groupe.

Le management est en pratique exercé avec un certain style qui résulte de la combinaison de la personnalité des dirigeants et des composantes propres à l’organisation qu’ils conduisent. Si différents facteurs influencent le style de direction (type d’organisation, culture et environnement de l’organisation, personnalité des dirigeants), il est pour autant très difficile de définir un style de direction idéal. Le style de direction doit être adapté à une organisation donnée et tenir compte du contexte.

#vidéo

Management collaboratif chez Poult : la biscuiterie « libérée » !

foucherconnect.fr/20pbterstmg20

B Les styles de leadership

Parallèlement au(x) style(s) de direction adopté(s) par les dirigeants, existent des styles de leadership au sein des groupes d’acteurs dans l’organisation. Le leadership se définit par la capacité à entraîner les hommes. Il traduit l’influence d’un individu ou d’un groupe d’individus sur un groupe ou un autre groupe. Le leader a des compétences personnelles qui lui confèrent une différence et qui lui permettent d’être écouté et suivi par un groupe de personnes.

Plusieurs auteurs ont proposé des typologies complémentaires de leadership fondées sur les qualités spécifiques des différents leaders.

À savoir

Selon Daniel Goleman, expert en psychologie, il existe six types de leadership, qui sont plus ou moins bien adaptés en fonction de la situation de l’organisation : coercitif (ou autoritaire), démocratique, affiliatif, missionnaire (ou orientatif), pilote ou coach. Ces types de leadership ne sont par ailleurs pas incompatibles. Au contraire, les meilleurs leaders sont capables de prendre des éléments de chacun d’entre eux pour s’adapter aux exigences du moment.

Même avec un leadership performant, le travail en groupe n’est pas, en lui-même, une garantie de plus grande efficacité ni même de cohésion. La qualité du groupe se construit à partir de la dynamique et des relations qui s’y développent. La prise en charge du groupe, le traitement des phénomènes d’influence et la prise de décision collective sont autant de variables conduisant, ou ne conduisant pas, à la cohésion.