Exprimer des relations logiques

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale - 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Améliorer ses écrits


Pour énoncer et défendre ses idées, pour convaincre son interlocuteur, il est nécessaire de connaître et de maîtriser les outils dont la langue dispose pour mettre en relation les idées et construire une pensée.

I L’expression de la cause et de la conséquence

C’est certainement le type de relation logique le plus couramment employé, pourtant le choix du bon connecteur n’est pas toujours évident.

1 Quelle différence entre parce que et puisque ?

Il ne faut pas confondre parce que et puisque :

– parce que explicite la cause ;

puisque (dès lors que, du moment que, comme…) énonce un constat.

Exemples :

Le texte est injonctif parce que tous les verbes sont à l’impératif.

[On énonce un résultat, puis on le justifie.]

Conseil

N’écrivez jamais car en effet ou et car. Choisissez l’un ou l’autre !

Puisque tous les verbes sont à l’impératif, on peut dire que le texte est injonctif.

[Puisque introduit la cause connue de l’interlocuteur (on est d’accord pour dire que les verbes sont à l’impératif), avant d’énoncer le résultat.]

2 Quelles différences entre en raison de, à cause de, dû à ?

Dû à n’est pas une locution prépositive (comme en raison de, à cause de…) mais le participe passé du verbe devoir qui se construit avec la préposition à (devoir quelque chose à quelqu’un).

Le texte est injonctif à la présence des impératifs.

Le texte est injonctif en raison de / à cause de la présence des impératifs.

Si le texte est injonctif, cela est dû à la présence des impératifs

3 Penser à la ponctuation

Les deux points peuvent avantageusement remplacer un connecteur de cause.

Rimbaud était un poète précoce. Il a en effet publié ses premiers poèmes à 17 ans.

Rimbaud était un poète précoce : il a publié ses premiers poèmes à 17 ans.

II L’expression de l’opposition et de la concession

Pour rédiger une dissertation ou un commentaire, vous avez besoin d’exprimer l’opposition et la concession.

1 Les connecteurs exprimant l’opposition

Les connecteurs d’opposition sont nombreux et ne posent pas de problème d’emploi : mais, cependant, en revanche, alors que, pourtant, tandis que, néanmoins, au contraire, d’un autre côté, or, en dépit de, au lieu de, loin de…

2 Les connecteurs exprimant la concession

Attention à l’emploi de malgré et bien que. Malgré est une préposition, elle est donc toujours suivie d’un GN : malgré que est à bannir. Pour introduire une subordonnée, utilisez bien que + subjonctif.

Malgré son goût pour la médecine, Rabelais préféra la littérature.

Bien que André Breton soit mort, son influence se fait toujours sentir.

On peut aussi employer quoique et quel(le) que soit (attention à l’accord !).

À NOTER

Ne confondez pas la conjonction quoique (= bien que) et le relatif quoi que (= quel que soit ce que).

Quoique grand poète, Soupault est peu connu aujourd’hui.

Quels que soient les arguments opposés, ils ne pourront nous convaincre.

Zoom

Choisir le connecteur adapté

05284_C12_02