Fonctions de la poésie

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Fonctions de la poésie
 
 

FB_Bac_98609_Fra2_TT_039

39

85

4

Outre le lyrisme, consacré à l’expression subjective des sentiments et à l’enchantement du monde, la poésie a connu beaucoup d’autres fonctions au cours de son histoire.

1La poésie engagée

? Elle désigne des œuvres dans lesquelles le poète prend position et met son art au service d’une cause (qu’elle soit politique, morale, sociale…). Le poète engagé défend, dénonce, révèle, témoigne dans le but d’éveiller les consciences et de pousser à l’action.

? Le plus souvent, la poésie engagée apparaît dans des contextes de tensions politiques :

– Agrippa d’Aubigné écrit Les Tragiques (1616) pour dénoncer les exactions des catholiques durant les guerres de religion ;

– Hugo compose Les Châtiments (1853) pour attaquer le régime autoritaire de Napoléon III ;

– Éluard publie l’anthologie intitulée L’Honneur des poètes (1943) pour prendre le parti de la Résistance contre l’oppression allemande.

? Plus largement, la poésie engagée englobe tout texte poétique manifestant une dimension contestataire ou polémique. Ainsi, la satire, qui critique les défauts des hommes et dénonce leurs ridicules, est une forme de poésie engagée : Verlaine avec « Monsieur Prudhomme » (Poèmes saturniens) cherche à faire rire son lecteur mais aussi à dénoncer l’ordre social établi et le bon goût bourgeois.

2La poésie didactique

? La poésie peut aussi avoir pour fonction de délivrer un enseignement : on parle alors de poésie didactique. C’est le cas, presque exemplairement, des Fables de La Fontaine, qui mettent les ressources de l’écriture poétique au service d’un enseignement porté par la morale.

? La poésie didactique n’est pas seulement morale : elle peut être philosophique, comme lorsque Voltaire écrit le Poème sur le désastre de Lisbonne (1756) pour critiquer la doctrine philosophique de l’optimisme. Elle peut aussi être scientifique, comme l’indique le titre de l’Ode sur les causes physiques des tremblements de terre écrite par Lebrun (1756).

? Enfin, l’objet de la poésie didactique peut être la poésie elle-même, lorsqu’il s’agit d’en définir les règles et principes. C’est le rôle dévolu aux arts poétiques, véritables traités pratiques, manuels de composition en prose ou en vers. Ainsi du célèbre Art poétique de Boileau :

 

N’offrez rien au lecteur que ce qui peut lui plaire.

Ayez pour la cadence une oreille sévère :

Que toujours dans vos vers, le sens, coupant les mots,

Suspende l’hémistiche, en marque le repos.

Nicolas Boileau, Art poétique, 1674.

3Une fonction strictement esthétique

? La poésie didactique fut souvent critiquée, en particulier par ceux qui considéraient qu’elle détourne la poésie de son véritable objet :

 

La poésie ne peut pas, sous peine de mort et de défaillance, s’assimiler à la science ou à la morale?; elle n’a pas la Vérité pour objet, elle n’a qu’Elle-même.

Baudelaire, Préface aux Nouvelles Histoires extraordinaires de Poe, 1857.

? Certains poètes ont défendu l’idée que la poésie n’avait pour seule fin que la recherche de la beauté formelle. Sa fonction ne peut alors être qu’esthétique?: comme l’affirme Gautier, seule la beauté formelle résiste à l’oubli.

 

Tout passe. – L’art robuste

Seul a l’éternité.

Le buste

Survit à la cité.

Théophile Gautier, « L’Art », Émaux et Camées, 1852.

Conclure

Ainsi, la poésie a rempli des fonctions très diverses au cours des siècles, au point d’être parfois investie de missions contradictoires?: la poésie est-elle une fin en soi, ou n’est-elle qu’un moyen au service d’une cause ?