Gouverner la France de 1946 aux années 1970 : moderniser le pays et renforcer la nation

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : Gouverner un Etat-nation : la France depuis 1946
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Gouverner la France de 1946 aux années 1970 : moderniser le pays et renforcer la nation

FB_Bac_98611_HisT_LES_032

32

75

1

(>rabats,VI)

Comment les missions de l’État évoluent-elles pendant les Trente Glorieuses ?

1D’un État centralisateur à un État modernisateur

ALes missions de l’État : le poids des héritages

 En France, les premières institutions se mettent en place dès le xiiie siècle et la centralisation s’affirme sous l’Ancien Régime. À la Révolution, le jacobinisme introduit une pratique centralisée et technocratique du pouvoir. Le pays est divisé en départements, dans lesquels les préfets sont à partir de 1800 les relais de l’État.

 Les deux guerres mondiales conduisent l’État à exercer une plus grande emprise sur la vie économique en organisant le ravitaillement, le rationnement et la production.

BL’État dirige la reconstruction

 Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, pour reconstruire le pays, l’État s’engage dans le dirigisme économique en créant le Commissariat général au plan (1946). De nombreuses entreprises privées sont nationalisées dans les secteurs stratégiques : charbon, électricité, gaz, chemins de fer, banques.

 À partir de 1945, les représentants de l’État sont formés à l’ena. Dans le domaine économique, ils luttent contre l’inflation et incitent à la production de biens de consommation.

CL’État devient acteur de la modernisation

 Afin de relancer la recherche, l’État crée en 1945-1946 le Commissariat à l’énergie atomique (cea) et l’Institut national de la recherche agronomique (inra). Dans les années 1960, la croissance est tirée par des secteurs de pointe : pétrochimie, automobile, aéronautique. L’État les soutient par des commandes publiques et favorise la constitution de grands groupes.

 Pour moderniser l’agriculture, les lois d’orientation de 1960 et 1962 introduisent de nouvelles méthodes de culture (maïs, sélections animales, engrais) et incitent à la mécanisation et au remembrement.

2L’État assure le lien social : le renforcement de l’État‑nation

AAvant 1946, l’État construit la nation

 La nation est une communauté d’individus, liée à un État et à un territoire donné, fondée sur la conscience de caractéristiques communes et la volonté de vivre ensemble.

 L’action centralisatrice du pouvoir royal a contribué à l’émergence de la nation sous l’Ancien Régime. Avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789), la nation devient souveraine : l’État est son incarnation.

 Au xixe siècle, plusieurs lois contribuent à renforcer le sentiment national : service militaire obligatoire (1798), suffrage universel (1848, étendu aux femmes en 1944), politique scolaire de Jules Ferry (1881-1882).

BAprès 1946, l’État renforce la nation

 Les gouvernements de la IVe République mettent en place un État-providence pour renforcer la cohésion nationale : Sécurité sociale, allocations familiales, salaire minimum, etc.

 Afin de renforcer la cohésion du territoire, l’État crée la direction à l’Aménagement du territoire et à l’Action régionale (datar) en 1963 et couvre le teritoire d’autoroutes. Certaines villes obtiennent le statut de métropoles d’équilibre (Lille-Roubaix-Tourcoing, Lyon, Marseille, etc.). Des villes nouvelles, des zones industrialo-portuaires et des stations balnéaires et de sports d’hiver, sont aménagées.

Conclure

Entre 1946 et 1973, l’État dirige la reconstruction et la modernisation du pays. Cette naissance de l’État-providence modernisateur permet de renforcer la cohésion nationale.

>>