Inflation, désinflation et déflation

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Croissance, fluctuations et crises
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
Inflation, désinflation et déflation

FB_Bac_98606_SesT_ES_007

7

21

2

Qu’est-ce qu’une crise inflationniste ? Quels sont les dangers de la déflation ?

1La crise inflationniste des années 1970

ALes causes de l’inflation

 La crise des années 1970 se caractérise en France par une inflation (hausse continue et durable du niveau général des prix) chronique, supérieure à 10 % par an, associée à un ralentissement de la croissance : c’est la stagflation.

 L’inflation peut s’expliquer par la conjugaison de différents facteurs :

– une hausse des coûts de production ;

– une création monétaire trop abondante ;

– une augmentation de la demande globale à laquelle l’offre ne parvient pas, à court terme, à s’adapter.

BUne trop forte inflation limite la croissance économique

 L’inflation est un phénomène auto-entretenu et généralisé qui a de multiples effets négatifs. Elle diminue le pouvoir d’achat des consommateurs, ce qui risque de freiner la consommation.

 Elle décourage l’épargne, ce qui est préjudiciable à l’investissement.

 Une inflation trop élevée dégrade la compétitivité-prix des entreprises nationales, ce qui peut conduire à une baisse des exportations et à un déséquilibre des échanges extérieurs.

 La baisse de la consommation, de l’investissement et des exportations a un impact négatif sur la demande globale, la croissance et l’emploi.

CLes politiques de désinflation

Depuis le début des années 1980, les gouvernements des pays développés ont cherché à lutter contre l’inflation par des politiques de désinflation (ralentissement de la hausse des prix). Depuis les années 1990, l’inflation est maîtrisée.

 Les politiques monétaires restrictives (hausse des taux d’intérêt et ralentissement des crédits accordés) ont permis de ralentir la création monétaire.

 Les politiques salariales restrictives (réduction des effectifs et stagnation des salaires réels) ont cherché à freiner la demande et à limiter les coûts de production.

 Les politiques budgétaires restrictives ont visé à réduire les dépenses (pour freiner la hausse de la demande) et le déficit budgétaire (lui-même conduisant à de la création monétaire).

2Le cercle vicieux de la déflation

ALes causes de la déflation

La crise de 2008 a fait ressurgir les craintes d’une déflation (processus permanent et général de baisse des prix).

 Dans un environnement concurrentiel, si la demande est faible, les entreprises sont amenées à baisser leurs prix pour attirer les consommateurs, ce qui favorise la déflation. La mondialisation, qui accroît la concurrence, influence également la baisse des prix.

 Le progrès technique, en abaissant les coûts de production, peut également expliquer la déflation si les entreprises répercutent cette baisse sur les prix.

BDes conséquences néfastes pour la croissance et l’emploi

L’économie peut alors tomber dans un cercle vicieux dans lequel la déflation accroît les difficultés économiques.

 Une baisse généralisée des prix peut d’abord amener les consommateurs, qui anticipent une nouvelle baisse, à retarder leurs achats. La baisse de la consommation et de la demande oblige les entreprises à baisser leurs prix (processus cumulatif) et à réduire leur production, ce qui entraîne une hausse du chômage.

 Par ailleurs, la déflation augmente la valeur des dettes, ce qui peut pousser des entreprises à la faillite et renforce l’effet négatif sur la croissance et le chômage.

Conclure

La crise inflationniste des années 1970 a conduit les gouvernements des pays développés à lutter contre l’inflation par des politiques de désinflation. Les mesures prises pour faire face à la crise de 2008 ont permis d’éviter la déflation qui guettait nos économies. Cependant, en France en 2013, les prix n’ont augmenté que de 0,9 %.

>>