Just What Is It That Makes Todays’ Homes So Different, So Appealing?, Richard Hamilton (1956)

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Depuis 1945 : Les arts à l’ère de la consommation de masse
 

Présentez Just What Is It That Makes Today’s Homes So Different, So Appealing? de Richard Hamilton : évoquez son contexte de création, puis décrivez l’œuvre elle-même avant d’en donner une interprétation personnelle.

05275_FB_EO_F58

Richard Hamilton, Just What Is It That Makes Today’s Homes So Different, So Appealing?, 1956.
Musée Kunsthalle, Tübingen, Allemagne. Collage.
Dim. : 26 × 23,5 cm.

1 Situer l’œuvre

 Richard Hamilton (1922-2011) est un artiste anglais. Après des études d’art, il utilise la peinture, la gravure et la photographie. Il puise son inspiration dans l’observation de la société de consommation.

INFO Le pop art considère que la culture populaire (bande dessinée, publicité, séries B…) fait partie de la création artistique contemporaine et l’intègre.

 Ce collage, présenté en 1956 à Londres, lors de l’exposition « This is Tomorrow », est considéré comme la première œuvre reconnue du pop art, abréviation de popular art : art populaire.

 Il est représentatif de son époque qui voit naître la culture de masse, à travers les médias, le cinéma et la publicité. C’est aussi l’ère du progrès technique mis à la disposition de tous, notamment dans le domaine des arts ménagers.

2 Observer et analyser l’œuvre

 L’œuvre, que l’on peut traduire par « Au fait, qu’est-ce qui rend les foyers d’aujourd’hui si différents, si attirants ? », est un collage de photographies découpées dans des magazines américains, principalement de publicités.

 Il présente un intérieur moderne (aspirateur, magnétophone…) et un couple qui se met en scène dans un rapport nouveau au corps (corps musclé qu’on exhibe, corps nu de la femme).

 Le collage est représentatif de l’univers propre au pop art, avec une évocation appuyée de l’univers des médias et de la publicité (journal, façade de cinéma derrière la vitre…).

3 Interpréter l’œuvre

A Humour et modernité

 L’œuvre de Hamilton est remplie d’humour. On le voit dans le titre, qui reprend une accroche publicitaire de 1955 d’une société spécialisée dans l’aménagement des sols, et dans la composition, mise en scène joyeuse de la modernité.

 L’abondance d’objets, le choix du matériau (publicités de magazine) sont un autre indice d’une évocation par l’humour de la société de consommation.

B Un manifeste du pop art

 Il s’agit presque ici d’un manifeste du pop art, où sont rassemblés tous les éléments qui constituent sa spécificité : l’univers de la publicité, des médias et de la consommation et son intégration dans la création artistique.

 L’aspect grotesque de l’homme est ainsi souligné par l’énorme sucette « pop » qu’il tient dans les mains : lollipop qui veut dire sucette en anglais mais aussi « pop » pour popular.

Pour ouvrir et conclure

Pour découvrir le pop art américain :

Andy Warhol (1928-1987), chef de file du pop art américain (Campbell’s Soup Cans, Diptyque Marilyn) :  bit.ly/Oral3e_p122a.

Roy Lichtenstein (1923-1997), peintre et sculpteur américain, principalement connu pour ses œuvres qui reprennent des cases de comics (BD américaines) en grand format :  bit.ly/Oral3e_p122b.