L’activité physique

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires - Séries industrielles | Thème(s) : Santé et équilibre de vie

L’activité physique joue un rôle déterminant dans l’état de santé physique de l’homme, mais aussi dans ses composantes psychologique et sociale.

1 La définition de l’activité physique


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit l’activité physique comme tout mouvement corporel produit par les muscles striés squelettiques qui requiert une dépense d’énergie : mouvements effectués en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères, en se déplaçant et pendant les activités de loisirs.

2 Le travail musculaire

A Les caractéristiques du muscle strié


Le muscle strié squelettique est constitué de faisceaux de fibres musculaires. Chaque fibre musculaire est elle-même constituée de myofibrilles composées de filaments d’actine et de filaments de myosine.

Le muscle strié squelettique est :

- contractile : il se raccourcit en se gonflant ;

- élastique : il reprend sa longueur initiale après un étirement ;

- excitable : il peut recevoir des stimulations thermiques, physiques ou électriques transmises par le cerveau ;

- tonique : il reste légèrement contracté pour permettre le maintien de la posture.

B Les mécanismes du travail musculaire et ses incidences physiologiques


 La contraction musculaire résulte du glissement des filaments d’actine entre les filaments de myosine sous l’action d’une excitation nerveuse.

 Pour se contracter, les muscles striés ont besoin de dioxygène et de glucose apportés par le sang. Pour satisfaire ses besoins accrus lors d’une activité physique intense, les rythmes respiratoire et cardiaque augmentent.

Le mécanisme de la contraction musculaire

13536_C03_01

3 Les effets de l’activité physique sur la santé


L’activité physique a des effets positifs sur chaque composante de la santé.

13536_C03_02_STDI

Toutefois, les bénéfices de l’activité physique ne doivent pas en faire oublier les effets négatifs : augmentation des risques de lésions physiques (fracture, luxation…) ou chroniques (tendinite…) et risque d’addiction.

4 Les effets du surentraînement et du dopage


 Le surentraînement lié à un excès d’activité physique se manifeste par une fatigue intense et une baisse des performances, accompagnées de troubles tels que : perte d’appétit, insomnie, état dépressif.

 Le dopage est la pratique qui consiste à absorber des substances ou utiliser des actes médicaux pour augmenter artificiellement ses capacités physiques et/ou mentales. Cette pratique peut conduire à la dépendance et entraîner de graves problèmes de santé.

5 Les recommandations pour une activité physique raisonnée


Le Plan national nutrition santé (PNNS), mis en place par le ministère de la Santé, recommande au moins l’équivalent de :

- 30 minutes de marche par jour pour les adultes ;

- 1 heure de marche par jour jusqu’à 18 ans.

13536_C03_03

Source : INPES (www.mangerbouger.fr)
Illustrations : Pascal Moncapjuzan et Anne Joly