L’argumentation aux XVIIe et XVIIIe siècles

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Genres et formes de l’argumentation aux XVIIe et XVIIIe siècles
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
L’argumentation aux?XVIIe?et?XVIIIe?siècles
 
 

FB_Bac_98609_Fra2_TT_043

43

101

5

On peut adopter des stratégies très diverses pour convaincre un auditeur ou un lecteur. C’est ce que montre exemplairement l’étude des œuvres des XVIIe et XVIIIsiècles, période où les débats d’idées ont fait naître des textes argumentatifs de première importance.

1Les composantes de l’argumentation

Il s’agit d’abord de déterminer les spécificités du texte argumentatif, qui le distinguent du texte informatif, narratif ou descriptif.

ADémontrer, convaincre, persuader

? On étudiera d’abord les fonctions de l’argumentation : on dit souvent qu’un texte argumentatif cherche à démontrer quelque chose, à convaincre ou à persuader quelqu’un ; mais quelles différences peut-on faire entre ces trois objectifs.

BLe circuit argumentatif

? On observera ensuite la façon dont un texte argumentatif est construit, en étudiant le circuit argumentatif : on distinguera en effet thème, thèse, argument et exemple, puis montrera comment ces éléments peuvent se combiner dans une argumentation donnée.

CLes stratégies argumentatives

? Enfin, on évoquera quelques-unes des méthodes adoptées par le texte argumentatif pour tenter de convaincre ou de persuader son destinataire.

  • Les arguments logiques sont-ils les seuls efficaces ?
  • Peut-on faire preuve de mauvaise foi dans une argumentation ?
  • Y a-t-il des moyens de prendre en compte la thèse adverse ?

2Argumentation directe ou indirecte ?

? L’argumentation directe énonce explicitement la thèse qu’elle défend, avance des arguments et des exemples pour convaincre le destinataire de son bien-fondé.

? Ayant l’avantage de la clarté et de la rigueur, elle peut parfois paraître aride ou abstraite?: un essai ou un pamphlet est moins divertissant qu’un roman ou qu’un poème !

Nous définirons les genres de l’argumentation directe et leurs caractéristiques principales.

? L’argumentation indirecte défend sa thèse de façon plus implicite, en passant par le détour d’une histoire ou d’un portrait par exemple. Le destinataire est censé interpréter le texte qu’il vient de lire pour en expliciter la visée argumentative.

? Cette approche a l’avantage d’être nettement plus plaisante (on préfère généralement recevoir une leçon sous la forme d’une petite histoire !), mais elle est aussi plus ambiguë.

? Nous définirons les genres de l’argumentation indirecte et leurs caractéristiques principales.

3L’argumentation aux XVIIe et XVIIIsiècles

? Enfin, il s’agit d’étudier l’argumentation (directe ou indirecte) dans le contexte des xviie et xviiisiècles. Cette période fut particulièrement fertile en débats d’idées (artistiques, politiques, philosophiques…) et donna naissance à de nombreux textes argumentatifs regardés aujourd’hui encore comme des chefs-d’œuvre de la littérature d’idées.

? Ainsi, le xviisiècle a développé de nouveaux genres argumentatifs. En particulier dans les domaines religieux et moraux, les écrivains du classicisme ont tenté de produire des formes aptes à transmettre leurs idées et à toucher le public de leur temps.

? Quant au siècle des Lumières, il fut celui des philosophes, qui s’intéressèrent à de nombreux sujets et dénoncèrent les errements de la religion, les abus de la monarchie absolue, les scandales de la peine de mort, de l’esclavage ou du fanatisme…