L’économie mondiale organisée par le système de Bretton Woods (1944-1971)

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : Gouverner à l'échelle mondiale : la gouvernance économique depuis 1944
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
L’économie mondiale organisée par le système de Bretton Woods (1944-1971)

FB_Bac_98611_HisT_LES_042

42

95

3

(>rabats,IVetV)

Comment les Alliés tentent-ils de réguler l’économie mondiale pour assurer la paix et la prospérité ?

1Une économie mondiale désorganisée en 1944

 À l’issue de la guerre, les pays européens doivent assurer leur reconstruction : rebâtir leurs infrastructures, freiner l’inflation et rétablir la solidité de leurs monnaies.

 Une nouvelle hiérarchie des puissances émerge : le Japon est placé sous tutelle américaine ; l’urss ne tient pas un rôle économique en rapport avec sa puissance politique.

 Les États-Unis contrôlent les marchés. Ils détiennent les deux tiers du stock monétaire mondial et assurent 25 % des échanges. Puissance industrielle et financière, ils s’imposent comme une superpuissance. (>fiche19)

2La mise en place d’une gouvernance économique mondiale

ALes accords de Bretton Woods

 À Bretton Woods (22 juillet 1944), 44 pays édifient un nouveau système monétaire international (smi). La valeur de chaque monnaie est exprimée en or ou en dollars. Un taux de change fixe, indexé sur le cours du dollar, lui-même rattaché à l’or, est mis en place : c’est le « Gold Exchange Standard ».

 Créé en décembre 1945, le Fonds monétaire international (fmi) maintient la stabilité des changes. La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (bird) accorde des prêts à long terme.

 Les États-Unis dominent ces institutions. En 1947, ils complètent le smi par le plan Marshall, aide de 13 milliards de dollars aux pays d’Europe occidentale, qui stimule la production américaine et vise à endiguer l’influence soviétique.

BLa mise en place du GATT

 Le General Agreement on Tariffs and Trade (gatt) est signé à Genève, en 1947. Les droits de douane sur les produits manufacturés sont abaissés pour relancer les échanges.

 Ces accords luttent contre le protectionnisme et la concurrence déloyale. Ils offrent un cadre de négociations souple qui correspond aux désirs du Congrès américain de ne pas mettre en place une organisation trop contraignante, contraire au libéralisme.

CLe rôle de l’ONU

 Les fondateurs de l’onu considèrent que la coopération économique entre les États constitue un facteur de développement mais aussi une garantie du maintien de la paix. Le fmi et la bird sont donc rattachés à l’onu dès sa création.

 À la demande des pays en développement, de nouvelles institutions sont créées au milieu des années 1960 : la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (cnuced) et le Programme des Nations unies pour le développement (pnud).

3Un ordre économique incomplet

 À partir de 1947, la guerre froide radicalise l’opposition entre les pays ayant choisi le capitalisme libéral et ceux qui adoptent le socialisme dirigiste. Le bloc de l’Est refuse de participer au smi et d’adhérer au gatt.

 La gouvernance économique mondiale est aussi contestée par les pays du Tiers Monde, qui réclament l’instauration d’un « nouvel ordre économique mondial ». Ils dénoncent les inégalités des termes de l’échange : ils fournissent des produits bruts aux pays industrialisés, qui en fixent eux-mêmes la valeur.

Conclure

Les lendemains de la Seconde Guerre mondiale marquent une étape majeure dans la construction d’une échelle mondiale de gouvernement. Fonctionnant sur un mode interétatique, celle-ci entérine la domination des États-Unis, qui mettent en place des institutions garantissant la paix (ONU), la stabilité financière (FMI), le libre-échange (GATT) et le développement (BIRD, CNUCED).

>>