L'émergence d'une nation de citoyens égaux en droits

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : L'Europe bouleversée par la Révolution française (1789-1815)

A Des revendications qui fragilisent la monarchie

En février 1789, les Français sont invités à élire les députés qui les représenteront aux états généraux convoqués par le roi Louis XVI à Versailles début mai 1789. Censée apporter des solutions à la crise financière et économique qui touche le royaume, cette réunion des trois ordres se présente comme l’occasion pour les Français de revendiquer un certain nombre de droits.

Des cahiers de doléances sont donc rédigés par les assemblées chargées d’élire les représentants. Les membres du tiers état réclament la fin de certains privilèges et de l’absolutisme. Cette possibilité de s’exprimer débouche sur un contexte pré-révolutionnaire qui oppose le tiers état à la noblesse et au clergé, attachés à leurs privilèges.

15492_HG_F1_IM1

Le cahier des doléances, demandes et représentations de l’ordre du tiers état de l’isle de Corse en mai 1789

DÉfinitions

États généraux : réunion des trois ordres (clergé, noblesse et tiers état) convoqués par le roi.

Cahiers de doléances : registres rédigés au printemps 1789 par les Français des trois ordres où figurent leurs revendications (doléances).

B Vers une souveraineté nationale

Le processus révolutionnaire est enclenché par l’échec des états généraux. Déçus, les députés du tiers état se proclament « Assemblée nationale » le 17 juin 1789. Rejoints par quelques membres de la noblesse et du clergé, ils forment le 9 juillet l’Assemblée nationale constituante. Ils prétendent représenter la souveraineté nationale et veulent instaurer une constitution. Dans la nuit du 4 août 1789, ils abolissent les privilèges et certains droits seigneuriaux. C’est la fin de la société d’ordres, la volonté d’égalité l’emporte.

DÉfinition

Droits seigneuriaux : ensemble des droits fiscaux, symboliques et judiciaires détenus par un seigneur sur les paysans de sa seigneurie.

Le 26 août 1789, l’Assemblée nationale constituante adopte la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Cette proclamation de principes universels est inspirée par les philosophes des Lumières et par la Déclaration d’indépendance des États-Unis de 1776. Elle débute par « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Ce texte égalitariste définit les droits des Français et pose les bases d’une nouvelle société. La Déclaration reconnaît la souveraineté de la nation et proclame la séparation des pouvoirs. Elle consacre la « volonté générale » au détriment de l’arbitraire royal. En quatre mois, les Français passent donc du statut de sujets du roi de France à celui de citoyens disposant de droits et de devoirs. La monarchie absolue de droit divin n’est plus qu’un ancien régime dont les fondements sociaux et politiques ont théoriquement disparu.

#vidéo

Extrait du film officiel du centenaire de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen

foucherconnect.fr/19pbstmg38

Définitions

Absolutisme : système politique où le roi détient toute l’autorité politique.

Souveraineté nationale : principe selon lequel l’autorité politique émane de la nation constituée par l’ensemble des citoyens.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.