Fiche de révision

L'État républicain réduit les inégalités

Contenu

A Réduire les inégalités individuelles

L'État s'efforce de réduire les inégalités entre les individus, en votant des lois qui établissent des compensations. Il essaie par exemple de réduire les inégalités entre les hommes et les femmes par la loi Roudy de 1983 (égalité professionnelle, sur l'embauche, la formation, la promotion, les conditions de travail et la rémunération) et par la loi de 2014 pour l'égalité réelle des droits (elle aborde l'égalité entre les hommes et les femmes à tous niveaux : professionnel, politique, image dans les médias, protection contre les violences…).

En 2005 est votée une loi sur l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées. En 2006, l'État établit un plan solidarité Grand Âge, qui augmente les aides à l'autonomie (soins infirmiers à domicile) et l'encadrement des personnes âgées.

B Réduire les inégalités sociales

L'État garantit l'éducation pour tous les citoyens, dès les lois Jules Ferry (1881-1882) qui fondent l'école publique, primaire, obligatoire et laïque pour les garçons et les filles de 6 à 13 ans. Le plan Langevin-Wallon (1947), resté à l'état de projet, a servi de référence aux réformes éducatives : école obligatoire jusqu'à 18 ans, mise en place d'un collège unique (réalisé par la loi Haby en 1975), établissement de filières générales, technologiques et professionnelles (qui aboutissent à un BEP, brevet d'éducation professionnelle, ou à un CAP, certificat d'aptitude professionnelle), revalorisation des travaux manuels, associés à une solide culture générale, éducation accessible tout au long de la vie… Il pose les bases d'une éducation civique destinée à former le futur citoyen.

La République se porte également garante de la justice sociale, afin d'assurer la dignité de tous et d'aider à l'insertion les gens à la recherche d'un emploi. Elle crée le RMI (revenu minimum d'insertion) en 1988, devenu RSA (revenu de solidarité active) en 2009. Le RMI était une allocation sociale accordée à des gens de plus de 25 ans, avec des ressources minimales, pour leur permettre de vivre dans des conditions décentes afin de trouver un emploi. Le RSA complète les revenus des travailleurs pauvres ; il revalorise le revenu minimum pour les sans emploi et renforce l'obligation de chercher du travail. L'État accorde des aides aux personnes démunies (allocations familiales, bourses…).

Mot-clÉ

Justice sociale : construction morale et politique qui vise à une égalité parfaite des droits, et qui nécessite pour cela une fraternité collective à l'intérieur de la société.

La République démocratique et sociale finance ces politiques par des revenus fondés sur la fraternité. L'impôt permet de financer les politiques publiques et les services publics qui profitent à tous (éducation, santé…) ; son calcul s'efforce de réduire les inégalités, car il tient compte de la taille des familles et de leur situation financière, afin que chacun participe selon ses moyens au fonctionnement de la collectivité.

Depuis 1945, la Sécurité sociale offre à tous les Français un accès égal à la santé et au système des retraites, grâce à des cotisations sociales fondées sur la solidarité. Les actifs cotisent et financent les pensions des retraités ; le remboursement des frais médicaux est rendu possible par les cotisations des salariés et de leurs employeurs.

C Réduire les inégalités territoriales

Un des enjeux majeurs des politiques d'aménagement des territoires est l'équité territoriale, la lutte contre les inégalités entre les territoires. L'objectif de l'État et des collectivités territoriales est de rééquilibrer les ressources économiques et humaines, pour rendre le développement économique national plus homogène.

La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (2000), dite loi SRU, aide les aires urbaines à rééquilibrer leurs territoires, à favoriser la rénovation des quartiers défavorisés, la création d'écoquartiers, qui favorisent la mixité sociale et fonctionnelle (emplois, logements et services sur place), ainsi que le développement durable. La loi SRU impose un taux de 20 % de logements sociaux à chaque commune pour favoriser la mixité.

L'État soutient les espaces ruraux en difficulté et essaie de rendre les services publics et l'emploi plus accessibles à tous. Des autoroutes et des voies ferrées sont construites pour désenclaver des espaces en difficulté (ex. : A75 pour désenclaver l'Auvergne).

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner