L’Europe, 
un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)


Les idées essentielles

La Première Guerre mondiale (1914-1918) L’entre‑deux‑guerres

 La Première Guerre mondiale est une guerre inédite par sa longueur et par sa violence. C’est aussi une guerre totale : les États mobilisent l’économie, la population et les esprits. 9 millions d’hommes périssent.

02904_F15_01

En Russie, Lénine prend le pouvoir en 1917. Il établit une dictature et contrôle l’économie dans un contexte de guerre civile. Il souhaite instaurer une société communiste, sans classes sociales ni propriété privée.

02904_F15_02

 À partir de 1924, Staline s’impose à la tête de l’URSS. Il renforce la dictature et soumet la population. Il met en place une planification quinquennale et impose la collectivisation.

02904_F15_03

En Allemagne, Adolf Hitler accède légalement au pouvoir en 1933. Il met rapidement en place une dictature et, conformément à l’idéologie nazie, multiplie les mesures antisémites. Il prépare l’expansion de l’Allemagne.

02904_F15_04_Leon_Blum_HD

 Dans les années 1930, la IIIe République est ébranlée par une crise économique, sociale et politique. En 1936, le gouvernement du Front populaire, dirigé par Léon Blum, adopte de grandes réformes sociales (loi des 40 heures, congés payés).

La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) Collaboration et Résistance

 La Seconde Guerre mondiale se déroule sur deux grands théâtres d’opérations : l’Europe-Afrique du Nord et le Pacifique. Les puissances de l’Axe (Allemagne, Italie, Japon) remportent d’abord des succès nombreux et rapides. Puis, à partir de 1942, les défaites s’enchaînent jusqu’à la capitulation en 1945.

 C’est une guerre totale où chaque État mobilise toutes ses ressources pour gagner. C’est aussi une guerre d’anéantissement où la brutalité atteint des niveaux inégalés. Le conflit fait environ 50 millions de morts, dont la moitié de civils.

 Durant le conflit, l’Allemagne nazie organise le génocide des juifs et des Tziganes, assassinés dans les centres de mise à mort. Les opposants et les résistants meurent d’épuisement dans des camps de concentration.

 Dans les pays occupés, la Résistance s’organise à partir de groupes de partisans et d’hommes en exil à Londres ou à Moscou. La résistance européenne participe à la Libération à partir de 1944.

 De 1940 à 1944, la France vit sous un régime autoritaire, réactionnaire, collaborationniste et antisémite : l’État français, dirigé par le maréchal Pétain.

 La Résistance s’organise : à l’extérieur, la France libre est dirigée par de Gaulle ; à l’intérieur, différents mouvements sont unifiés par Jean Moulin en 1943.

Les définitions clés

crime contre l’humanité

Défini en 1945, lors du procès de Nuremberg, comme « l’assassinat, l’extermination, l’asservissement, la déportation et tout acte commis contre toute population civile pour des motifs politiques, raciaux ou religieux ».

génocide

Extermination volontaire et méthodique de tout un peuple. Pour désigner le génocide des juifs, on emploie aussi le terme hébreu Shoah (catastrophe).

guerre totale

Mobilisation par les États en guerre de toutes leurs ressources pour soutenir l’effort de guerre.