L’évolution buissonnante du genre Homo

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : L’évolution humaine


Le genre Homo regroupe l’Homme actuel (Homo sapiens) et plusieurs espèces fossiles qui partagent avec lui des innovations évolutives. Certaines de ces espèces ont cohabité les unes avec les autres.

I Les relations de parenté au sein du genre Homo

Des fossiles ayant de nombreuses caractéristiques en commun avec Homo sapiens ont été découverts en Afrique, en Asie, en Europe, au Proche-Orient et au Moyen-Orient. De par leurs caractères, ils ont été classés dans le genre Homo.

Les squelettes fossiles du genre Homo possèdent une face réduite, une capacité crânienne élevée (entre 800 et 1 500 cm3), et sont parfaitement bipèdes, ce qui a permis à leurs représentants de migrer hors du continent africain.

Les premiers représentants du genre Homo sont âgés de –2,5 Ma (Homo habilis, Homo rudolfensis) et ont cohabité avec les espèces Homo ergaster puis Homo erectus (vers –2 Ma).

Homo neanderthalensis (–300 000 ans) et Homo sapiens (–200 000 ans) ont ensuite fait leur apparition (doc.).

À NOTER

En 2017, au Maroc, ont été trouvés les plus anciens fossiles d’Homo sapiens. Datés de –300 000 ans, ils repousseraient l’origine de notre espèce de 100 000 ans.

Plusieurs espèces de la lignée humaine ont donc cohabité sur notre planète, même si, depuis 30 000 ans, le genre Homo ne compte plus qu’une seule espèce : Homo sapiens.

On n’a certainement pas encore retrouvé toutes les espèces qui ont peuplé la Terre, et des découvertes de nouveaux fossiles ont lieu régulièrement comme avec l’Homme de Denisova en 2010. Il vivait sur le plateau tibétain il y a 160 000 ans et a cohabité avec l’Homme de Néandertal dans la grotte de Denisova, en Sibérie. Il partage avec lui des caractères morpho-anatomiques.

Les analyses ADN suggèrent des mélanges entre populations de Denisova, de Néandertal et d’Homo sapiens.

L’Homme de Néandertal a disparu de la surface de la Terre il y a 40 000 ans, après une cohabitation de plus de 10 000 ans avec Homo sapiens.

PB_Bac_06465_EnsSciT_gene_p195-212_C11_Groupe_Schema_0

II Les caractères transmis de manière non génétique

L’utilisation d’outils variés a souvent été associée au genre Homo, mais de nombreux singes en utilisent aussi. Ce comportement est transmis de génération en génération, par l’apprentissage. En revanche, les représentants du genre Homo ont rendu les outils plus efficaces, plus perfectionnés.

Les activités culturelles ne sont pas exclusivement attribuées à Homo sapiens. L’homme de Néandertal fabriquait déjà des bijoux et pourrait aussi être à l’origine des peintures pariétales découvertes dans plusieurs grottes en Espagne.

Les habitudes alimentaires, le langage et le microbiote sont aussi transmis de façon non génétique.

Mot clé

Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes vivant sur notre peau, dans notre intestin par exemple.

Doc Répartition dans le temps des différentes espèces du genre Homo

06465_C11_F00_16

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.