Fiche de révision

L'évolution de la Défense en France

Contenu

A Le modèle de défense républicain

La Défense a pour objectif d'assurer la sécurité du territoire et des populations contre toute agression. La défense républicaine française est bâtie sur les idéaux de la Révolution de 1789. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen souligne la nécessité pour l'État d'assurer la sécurité des citoyens. La paix est considérée comme l'ensemble des conditions économiques et politiques qui permettent d'éviter la violence. Au XXe siècle, les conflits touchent davantage les civils.

Le modèle est fondé sur l'idée de la « nation citoyenne » : en contrepartie de leurs droits, les citoyens ont l'obligation de contribuer à la défense collective. En 1798, la loi Jourdan a établi la conscription universelle et obligatoire, pour une durée variable selon les époques et le contexte de guerre ou de paix. Ce modèle repose sur l'idée classique de conflits entre États, s'appuyant sur une mobilisation importante des citoyens. Le modèle s'est imposé pour préserver la paix et protéger les valeurs républicaines.

Mot-clÉ

Conscription : service militaire obligatoire ; le citoyen participe à la défense nationale.

B L'évolution du modèle de défense depuis les années 1990

Les professionnels de la Défense assurent des missions de sécurité militaire et aussi civile, notamment en cas de catastrophes naturelles ou technologiques. Ils agissent aussi sur la défense économique : surveillance des frontières, sécurisation des espaces énergétiques et productifs majeurs (notamment les sites nucléaires), lutte contre le piratage informatique et l'espionnage technologique… Face aux attentats terroristes, l'État a dû redéfinir la politique de défense et se doter de nouvelles instances de sécurité et de renseignement. Il ne s'agit plus en effet de lutter contre un État et une armée hostile, mais contre des réseaux terroristes dispersés géographiquement et difficiles à localiser.

Mots-clÉs

Sécurité : fait de se trouver à l'abri du danger, d'avoir la liberté de vivre à l'abri des violences militaires, politiques ou criminelles. Elle est un droit, garanti par l'État.

Terrorisme : emploi de la terreur à des fins idéologiques, politiques ou religieuses par des organisations non étatiques, qui agissent avec violence (attentats, crimes de guerre…).

La complexité de la géopolitique mondiale et l'évolution des technologies ont obligé l'État à adapter le modèle de défense français. En 1997, il décide de suspendre le service national et de le remplacer par un parcours civique pour les citoyens, complété par une armée de métier, professionnalisée, capable d'effectuer des actions complexes et rapides.

C Comment assurer la sécurité des citoyens ?

Le président élu est le chef des armées, le gouvernement applique les lois de programmation militaire votées par le Parlement. Les forces militaires (armée de terre, marine, armée de l'air, gendarmerie) et civiles (police, pompiers, services médicaux d'urgence…) sont hiérarchisées. Un conseil de défense et de sécurité nationale coordonne le rôle des acteurs et les missions destinées à garantir la sécurité des citoyens.

L'État doit anticiper les dangers, informer les citoyens et organiser des mesures de prévention (exercices d'alerte et d'évacuation comme le plan particulier de mise en sécurité). Face au terrorisme (attentats de 1986, 1995, 2012, 2015), l'État doit dissuader les adversaires potentiels, protéger les populations par des plans de mise en sécurité et de lutte contre le terrorisme, comme le plan vigipirate (depuis 1995) ou l'opération Sentinelle après les attentats de 2015 (protection des citoyens dans les lieux publics).

L'État peut être amené dans ce cas à restreindre les libertés individuelles (ex. : liberté de circulation) car la sécurité des individus est prioritaire. Ces restrictions sont votées démocratiquement par des lois, en cas de menace contre l'ordre, la sécurité nationale ou la santé publique. La loi sur l'état d'urgence permet, au nom de la sécurité nationale, d'interdire la réunion ou la circulation de personnes dans des zones à risques. Elle est limitée dans le temps et votée par le Parlement quand les circonstances l'exigent. Il est appliqué de 2015 à 2017 après les attentats terroristes du 13 novembre 2015 ; il est voté contre le Coronavirus à partir de mars 2020.

#vidéo

L'état d'urgence

foucherconnect.fr/20pbpro78

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner