L’évolution des comportements alimentaires

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires - Séries industrielles | Thème(s) : Alimentation et santé

Par manque de temps, ou à cause de la mobilité professionnelle et de l’évolution des structures familiales, les consommateurs ont modifié leurs comportements en matière d’alimentation. Cependant, le plaisir de manger reste toujours présent.

1 La saveur et le plaisir alimentaire

A Le mécanisme de perception des saveurs


La langue est pourvue de papilles gustatives sur lesquelles sont disposés les bourgeons du goût qui regroupent les cellules gustatives. Les récepteurs de ces cellules reconnaissent les molécules et envoient par l’intermédiaire de neurones sensitifs un signal au cerveau qui traite toutes les informations pour percevoir des saveurs complexes (le sucré, le salé, l’acide, l’amer…).

B Les composantes du plaisir alimentaire


Le plaisir alimentaire est l’attirance qu’exerce un aliment sur un individu. Il met en jeu les fonctions sensorielles (gustatives, visuelles, olfactives, auditives) qui varient d’un individu à un autre. Elles sont innées, mais aussi liées à l’apprentissage et aux choix alimentaires et culturels. Le contexte dans lequel est pris le repas (lieu, convives, motif, événement…) est aussi capital.

2 L’alimentation et le développement durable


 Un comportement éco-responsable vise à agir en faveur d’une meilleure protection de l’environnement. Des gestes adaptés en matière d’achats et l’utilisation raisonnée de produits alimentaires y participent.

13536_C06_01

 Des règles simples permettent de contribuer au développement durable en matière d’alimentation :

- acheter des fruits et légumes de saison ;

- éviter de consommer des produits en voie de disparition ;

- acheter les produits alimentaires au fur et à mesure de ses besoins ;

- modérer sa consommation de viande.

3 Les produits alimentaires


 Les produits frais sont riches en vitamines et éléments minéraux.

 Les produits semi-élaborés sont commercialisés sous la forme de produits prêts à cuire ou prêts à garnir. Ils ont subi une première transformation industrielle mais ils doivent être retravaillés par le consommateur pour être servis. Ils sont plus faciles à stocker. Grâce à leur conditionnement, ils se conservent plus longtemps. Ils permettent aux consommateurs de gagner du temps dans la préparation de leur repas et s’adaptent donc à leurs rythmes de vie. Toutefois, ils peuvent contenir des conservateurs, des additifs.

Exemples

Blanc d’œuf en poudre, sauces déshydratées, frites surgelées précuites, légumes et fruits crus sous vide ou atmosphère contrôlée sont des produits semi-élaborés.

 Les alicaments sont des aliments enrichis en nutriments (oméga 3, vitamines…) ou naturels qui prétendent avoir des vertus pour la santé. Ils sont destinés à prévenir l’apparition de certaines maladies.

Exemples

Laits contenant plus de fer et de calcium, margarine enrichie en oméga 3, barres chocolatées et jus de fruits plus riches en vitamines, céréales pour le petit-déjeuner enrichies en fibres, minéraux sont des alicaments (contraction des mots « aliment » + « médicament »).

 Les compléments alimentaires sont des denrées dont le but est de ­compléter le régime alimentaire normal. Ils constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique.

Exemples

Les compléments alimentaires peuvent contenir des vitamines, des sels minéraux, des extraits de plantes, des acides aminés, des acides gras….

4 Les formes de restauration


La restauration hors foyer fait désormais partie de la culture moderne du fait de la mobilité professionnelle, de l’évolution des structures familiales et des attentes des consommateurs pressés. Elle comprend :

- la restauration collective, telle que les restaurants d’entreprise, les restaurants scolaires ;

- la restauration commerciale constituée principalement par les formes de restauration rapide (cafétéria, sandwicherie, snack…) et de restauration traditionnelle.

 

Formes de restauration

Intérêts

Limites

Restauration collective

Restaurant scolaire ou d’entreprise

 Peu coûteux

 Gain de temps dû à l’absence de trajet

 Proximité avec le lieu du travail

 Pas de réelle « coupure » avec le monde du travail

 Choix des plats proposés limités

Restauration commerciale

Restauration rapide (exemple : cafétéria)

 Peu coûteux

 Gain de temps dû à l’absence de trajet

 Proximité avec le lieu du travail

 Limitation dans le choix des plats proposés

 Lieu unique

Vente au comptoir

 Repas pratique à emporter

 Gain de temps

 Manque de diversité pour équilibrer l’alimentation

 Service réduit

Restauration traditionnelle ou gastronomique

 Qualité des produits

 Choix varié

 Cadre et accueil chaleureux, convivialité

 Service à table

 Budget important

5 Les comportements alimentaires à risques


 Certains comportements alimentaires sont néfastes pour la santé. Ainsi, sauter des repas, consommer avec excès des matières grasses, des produits sucrés et du sel, grignoter, ne pas consommer suffisamment de fruits et de légumes… peuvent être les causes de maladies cardio-vasculaires, d’hypertension, de diabète, et responsables d’un surpoids, voire d’obésité.

 Il existe un poids dit « de forme » qui ne présente pas de danger pour la santé.

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_02_doc1

6 Des désordres alimentaires : boulimie et anorexie


 La boulimie est une pulsion irrésistible de manger une quantité massive d’aliments non choisis, sans aucune connotation de plaisir, sans faim ni rassasiement, avec un fort sentiment de perte de contrôle.

 L’anorexie est un comportement de restriction alimentaire d’ordre psychologique qui provoque une diminution de l’appétit, puis une impossibilité de se nourrir.

 Les caractéristiques communes de ces deux maladies sont un rapport obsessionnel à la nourriture et un manque d’estime de soi. Certains signaux permettent d’alerter l’entourage.

 Des conseils peuvent être prodigués aux personnes présentant des troubles alimentaires :

- participer à des activités physiques (sport, détente…) ;

- consulter des médecins spécialisés ;

- échanger avec son entourage ;

- participer à des groupes de parole.