L’Histoire au xixe siècle : un genre littéraire

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
L’Histoire au xixe siècle : un genre littéraire

FB_Bac_99066_Lit1_F68

68

125

5

L’Histoire au xixe siècle se constitue comme genre littéraire et prend son véritable essor.

1 Tocqueville (1805-1859) : le philosophe de l’Histoire

 Magistrat, Alexis de Tocqueville part en mission en Amérique. Député, puis ministre, il quitte la politique et se consacre à l’Histoire.

De la démocratie en Amérique (1835-1840) est une analyse de la démocratie, de ses fondements, de son organisation.

L’essentiel sur…

l’œuvre de Tocqueville

Une œuvre de réflexion politique : l’évolution vers la démocratie est un phénomène universel et inéluctable.

2 Michelet (1798-1874) : le poète de l’Histoire

D’origine modeste, Jules Michelet revendique son appartenance au peuple. Il enseigne l’histoire au Collège de France.

 L’Histoire de France (1833-1867, dix-sept volumes) relate l’histoire de la France depuis les origines jusqu’aux temps modernes.

 L’Histoire de la Révolution française (1847-1853, sept volumes), illustration enthousiaste du peuple déjà esquissée dans Le Peuple (1846), témoigne d’une écriture militante et romanesque.

L’attaque de la Bastille ne fut nullement raisonnable. Ce fut un acte de foi. […] Le long des rues, des quais, des ponts, des boulevards, la foule criait à la foule : « À la Bastille ! à la Bastille !... Et, dans le tocsin qui sonnait, tous entendaient : À la Bastille ! »

Histoire de la Révolution française, I, 7

L’essentiel sur…

l’œuvre de Michelet

  • L’Histoire conçue comme une résurrection intégrale du passé.
  • La foi en l’homme et un hymne au peuple.
  • Un souffle épique (personnification de la France…).