L’immunité adaptative cellulaire

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : L'immunité adaptative


Les lymphocytes T cytotoxiques (LTC) sont des cellules capables de détruire des cellules cibles (cancéreuses, infectées…). Ces cellules sont les acteurs de l’immunité adaptative cellulaire.

I Les LTC, acteurs principaux de l’immunité cellulaire

Lorsqu’une cellule est infectée, ou anormale (ex. : cancéreuse), elle présente au niveau de son CMH (voir fiche 38) des molécules antigéniques reconnues par des récepteurs présents sur la membrane des LTC : les récepteurs T.

À la suite de cette reconnaissance, les LTC libèrent des molécules capables de lyser (détruire) cette cellule (voir schéma).

05222_C11_F37_01

Doc1 Le mode d’action des LTC

Exemple de la destruction d’une cellule infectée.

II La production des LTC

05222_C11_F37_02

Les LTC dérivent de lymphocytes TCD8 (LTCD8) stockés dans les organes lymphoïdes (ex. : ganglions lymphatiques). Chaque LTCD8 possède un même type de récepteurs T à sa surface, capable de détecter un antigène qui lui est spécifique. Chaque type de LTCD8 existe en plusieurs exemplaires, qualifiés de clones.

Lorsqu’une cellule présentatrice d’antigène (voir chap. 1) migre jusqu’aux ganglions lymphatiques, le complexe CMH/antigène active certains LTCD8 porteurs de récepteurs T spécifiques de l’antigène : c’est la sélection clonale. Ces LTCD8 subissent d’intenses mitoses, c’est la phase d’amplification. Puis ils se différencient en LTCD8 mémoire et en LTC capables de détruire les cellules cibles (voir chap. 3).

Doc2 Sélection clonale parmi trois clones de LTCD8

Méthode

Mettre en évidence la spécificité des LTc

Des prélèvements de cellules dermiques et de LTC sont effectués chez différentes souris (saines ou infectées par un virus A ou B). Plusieurs cultures sont effectuées. Pour chaque cas, le devenir des différentes cellules dermiques est noté dans le tableau ci-dessous.

En vous appuyant sur les résultats d’expériences, montrer la spécificité des LTC pour un antigène.

Doc Résultats du devenir des différentes cellules dermiques

PB_Bac_05222_SVT1_TT_p267-292_C11_Groupe_Schema_0

conseils

Étape 1 Identifier les conditions nécessaires à la lyse des cellules dermiques.

Étape 2 Conclure sur la spécificité des LTc par rapport aux particules virales.

solution

Étape 1 Les cellules dermiques des souris infectées par le virus A sont lysées dans le cas où les LTC proviennent de souris infectées par le virus A, celles des souris infectées par le virus B quand les LTC proviennent de souris infectées par le virus B. Pour détruire les cellules dermiques, les LTC doivent donc être issus de souris infectées par le même virus que la cellule dermique infectée.

Étape 2 Les LTCD8 spécifiques du virus A ou B ont été activés : ils ont été sélectionnés, se sont multipliés et différenciés en LTC spécifiques pour le virus A ou B. Ils ne peuvent alors détruire que les cellules infectées par ce même virus. Les LTC agissent donc spécifiquement sur des cellules infectées par des virus identiques à ceux qui les ont activés.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.