L’immunothérapie

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Immunité adaptative et santé humaine
 

L’immunothérapie est un traitement utilisé dans la lutte contre le cancer : elle vise à stimuler le système immunitaire du patient, lui ­permettant de lutter contre la maladie.

I Les vaccins thérapeutiques

Les vaccins thérapeutiques ne préviennent pas la maladie comme les ­vaccins préventifs, ils aident à traiter les cancers déjà présents dans l’organisme.

Ils permettent au système immunitaire d’identifier et d’éliminer les cellules cancéreuses qui ont réussi à échapper au système immunitaire.

À la suite de nombreuses mutations, les cellules cancéreuses produisent de nouvelles protéines ou antigènes tumoraux. Les vaccins sont fabriqués à partir de ces antigènes ; ils « apprennent » au système immunitaire à reconnaître les cellules cancéreuses porteuses de ces protéines et le stimulent afin de produire des anticorps et des LTc capables de détruire les cellules cancéreuses.

II Les anticorps monoclonaux

Ce sont des anticorps identiques entre eux, produits par un même type de clones de LB dirigés contre un seul type d’antigène.

Ils sont utilisés dans le traitement contre certains cancers ; ils reconnaissent les antigènes tumoraux portés par des cellules cancéreuses qui auraient pu échapper au système immunitaire.

Pour obtenir des anticorps monoclonaux, différentes méthodes existent.

05222_C12_F42_01

Doc Exemple d’une méthode d’obtention d’anticorps monoclonaux

3. In vitro, les LB ne peuvent pas se reproduire et meurent rapidement. 4. Myélomes : cellules immortelles ayant la capacité de se reproduire rapidement. 5. Les ­hybridomes se reproduisent rapidement et à l’infini tout en produisant des anticorps spécifiques de ­l’antigène tumoral.

Méthode

Traiter des cancers par l’immunothérapie

Des traitements par immunothérapie ont été mis au point pour aider à lutter contre le cancer de la prostate (cancer le plus fréquent chez les hommes).

Expliquer le mode d’action du vaccin sipuleucel-T sur le système immunitaire et montrer en quoi il semble être intéressant dans la lutte contre le cancer de la prostate.

05222_C12_F42_02

Doc Évolution du pourcentage de survie en fonction du temps d’individus atteints d’un cancer de la prostate à un stade avancé

Le sipuleucel-T est un vaccin thérapeutique qui stimule une réponse immunitaire. Pour obtenir ces vaccins, des CPA du patient sont prélevées et cultivées in vitro dans un milieu contenant notamment un antigène retrouvé dans 95 % des cas de cancer de la prostate. Les CPA alors chargées de cet antigène sont administrées au patient.

conseils

Étape 1 Rappeler le rôle des CPA et les conséquences qu’elles ont sur la réponse immunitaire du patient.

Étape 2 Comparer le temps nécessaire pour atteindre un même pourcentage de survie chez les individus ayant reçu ou non le vaccin et en déduire les effets du traitement sur le temps de survie des individus.

solution

Étape 1 Les CPA activent la réponse immunitaire adaptative en présentant l’antigène tumoral aux lymphocytes T. Elles permettent au système immunitaire de sélectionner les LT spécifiques de cet antigène et donc de mieux repérer et détruire les cellules cancéreuses de la prostate.

Étape 2 Au bout de 20 mois, le pourcentage de survie des individus ayant reçu le placebo est de 50 %. Ce même taux de survie est atteint au bout de 25 mois chez les individus ayant reçu le vaccin thérapeutique.

Le traitement permet donc un allongement de la durée de vie d’environ 5 mois chez des personnes ayant un cancer à un stade avancé. Cet allongement est expliqué par une plus grande efficacité du système immunitaire des patients dans la reconnaissance et la destruction de leurs cellules cancéreuses.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.