L'instauration d'une monarchie parlementaire en Angleterre

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Le modèle britannique et son influence


Après plusieurs décennies de guerre civile, l’Angleterre se dote d’une monarchie parlementaire à la fin du xviie siècle. Celle-ci repose sur deux textes fondamentaux : l’Habeas corpus (1679) et la Déclaration des droits (1689). Le Parlement a enfin réussi à faire valoir ses droits face au pouvoir royal.

I L’Angleterre à la fin du xviie siècle

1 La fin de la monarchie absolue

Mot clé

Le Parlement britannique vote les lois et la levée des impôts. Il est composé de la Chambre des Lords où siègent la noblesse et le clergé, et de la Chambre des communes où siègent des députés élus.

Entre 1642 et 1649, le royaume d’Angleterre est déchiré par une guerre civile qui oppose les partisans du roi à ceux du Parlement. Les premiers soutiennent une monarchie absolue tandis que les seconds défendent les prérogatives du Parlement. De plus, un conflit religieux oppose les rois catholiques à la majorité anglicane du pays. À l’issue de cette première révolution, le roi Charles Ier est exécuté en 1649.

Après une courte expérience républicaine, instaurée par Oliver Cromwell (1649-1658), la monarchie est restaurée par le Parlement en 1660. Charles II, fils de Charles Ier, monte sur le trône.

Pour éviter un retour à l’absolutisme, le Parlement vote l’Habeas corpus en 1679 : cette loi interdit toute arrestation et détention arbitraire.

2 Le développement de la puissance britannique

Mot clé

Le commerce triangulaire, organisé par les Européens du xvie au xviiie siècle, relie l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Il repose sur la traite négrière.

À la fin du xviie siècle, l’Angleterre connaît une période de forte croissance économique fondée sur ses activités commerciales et financières. En 1672 est fondée la Royal African Company qui pratique le commerce triangulaire.

En 1688 est créée la Lloyd’s of London, marché de l’assurance britannique. En 1694 naît la première banque nationale, la Banque d’Angleterre, qui permet à l’État de moderniser le pays en aménageant des canaux et en construisant une flotte de guerre.

Cette prospérité profite à la bourgeoisie et à la noblesse qui investissent dans le négoce et la finance. Elle bénéficie aussi au peuple des villes, en particulier celui de Londres, composé de boutiquiers, d’artisans et de domestiques.

II La Glorieuse Révolution (1688)

1 Un contexte tendu

En 1685, Jacques II monte sur le trône. Catholique intransigeant, il persécute les protestants pourtant majoritaires et refuse de respecter l’Habeas corpus.

En 1688, les protestants font appel au stathouder (gouverneur) des Provinces-Unies, Guillaume d’Orange, pour renverser Jacques II qui doit s’exiler en France. Guillaume devient roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande sous le nom de Guillaume III, après avoir accepté de respecter la Déclaration des droits.

2 La Déclaration des droits (1689)

Mot clé

Une monarchie parlementaire est un régime politique dans lequel le pouvoir du roi est limité par une assemblée élue.

La Déclaration des droits (Bill of Rights) est un texte rédigé par le Parlement pour limiter le pouvoir royal. Il instaure une véritable monarchie parlementaire.

Ce texte restaure les droits du Parlement : les deux chambres conservent le pouvoir législatif ; elles doivent donner leur consentement pour toute nouvelle levée d’impôts ou la constitution d’une armée ; ses débats doivent être libres ; elles doivent se réunir régulièrement.

Le texte garantit également les libertés des sujets du royaume : les libertés collectives comme le droit de présenter des pétitions au roi ; les libertés individuelles comme l’interdiction de détention et de jugement arbitraires.

L’Habeas corpus et la Déclaration des droits constituent ainsi les deux piliers de la monarchie parlementaire britannique à la fin du xviie siècle.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.