Fiche de révision

L'organisation du territoire français

Contenu

En bref L'insertion de la France dans la mondialisation produit d'importants effets sur le territoire, définissant des régions capables ­d'affronter la concurrence internationale et d'autres qui cumulent les handicaps.

ILes régions gagnantes

1 La région parisienne

Parmi les régions qui sortent renforcées des processus de mondialisation, la région parisienne est de loin la première. Avec 19 % de la population et 31 % du PIB, c'est la première région industrielle et la première région touristique française.

Paris, 3e ville mondiale, cumule les pouvoirs : politiques et diplomatiques, mais aussi économiques (La Défense), technologiques et culturels. La région parisienne est la première réceptrice d'investissements directs étrangers (IDE).

Si, longtemps, l'État a tenté de freiner la croissance parisienne, la politique actuelle est de tenter de valoriser les atouts parisiens dans la compétition mondiale avec la création du Grand Paris (2016).

Mot clé

Le Grand Paris est un projet de développement visant la création de pôles économiques autour de Paris, structurés par des transports ultramodernes, incluant un métro automatique.

2 Les régions métropolitaines, littorales, frontalières

Les autres métropoles connaissent un développement plus rapide que le reste du territoire, surtout lorsqu'elles se situent dans des régions elles-mêmes dynamiques, offrant un cadre de vie réputé agréable.

Les régions littorales atlantiques et méditerranéennes profitent des activités touristiques et de haute technologie (Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Nice). Les ports de Marseille, Le Havre, Dunkerque souffrent de la concurrence mondiale.

L'intégration européenne a renversé les perspectives des régions frontalières, jadis angles morts, aujourd'hui espaces dynamiques de la construction européenne et proches de la mégalopole européenne.

Mot clé

La mégalopole européenne, de Londres à Milan, centrée sur l'Europe rhénane, concentre hommes et activités. C'est une grande zone de commandement de l'économie mondiale.

IILes régions perdantes

1 Les vieilles régions

En dehors des outre-mer, les régions anciennement industrialisées (le Nord, la Lorraine), se reconvertissent avec plus ou moins de succès.

Les régions de faible densité, notamment situées dans la « diagonale du vide », possèdent certes une certaine qualité de vie. Mais les activités économiques y sont de plus en plus strictement résidentielles. Le déclin démographique y menace parfois le maintien des équipements de base.

2 Les villes et banlieues défavorisées

Les villes petites et moyennes, souvent en situation de mono-activité industrielle, sont trop peu compétitives en face de métropoles mieux connectées et plus riches en matière grise.

À l'échelle infra-urbaine, les métropoles françaises doivent gérer des banlieues défavorisées qui cumulent les difficultés socio-économiques, malgré 30 ans de politiques urbaines sans grand résultat.

Remarque

La France comptait 751 « zones urbaines sensibles ». Ces ZUS ont été remplacées en 2015 par 1 514 « quartiers prioritaires de la politique de la ville » situés dans 859 communes.

Zoom

L'organisation du territoire français dans la dynamique de la mondialisation

07830_CH10_C_04

L'impact de la mondialisation sur le territoire détermine des régions gagnantes et des régions perdantes. Les grandes métropoles sont les territoires les plus favorisés car elles cumulent les atouts dans la compétition internationale.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner