La collision continentale

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : La dynamique des zones de convergence
 

Lorsque toute la lithosphère océanique passe en subduction, deux lithosphères continentales entrent en collision. Cette collision est à l’origine de la formation de chaînes de montagnes.

I Fermeture d’un océan et collision

On retrouve la trace d’un ancien océan dans les Alpes. On note la présence d’une association de roches typique d’une lithosphère océanique avec des basaltes, des gabbros et des péridotites ayant subi un métamorphisme hydrothermal. On appelle cette association un complexe ophiolitique.

On retrouve également dans cette chaîne de montagnes des roches contenant des minéraux caractéristiques de la subduction comme de la glaucophane ou du grenat.

Ceci montre qu’il existait un océan à la place des Alpes qui est passé en subduction. À la suite de cette subduction, les deux marges continentales se sont retrouvées accolées et, étant de même densité, sont entrées en collision.

II Collision et épaississement crustal

La rencontre des deux lithosphères continentales va engendrer des forces de compression sur les roches. On distingue deux types de déformations dans les roches :

– déformations plastiques qui correspondent à des plis ;

– déformations cassantes qui correspondent à des failles inverses.

05222_C06_F21_01

Doc1 Petits plis dans des roches des Alpes (Vallée du Guil)

Cela aboutit à un raccourcissement et donc à un épaississement de la croûte continentale. Des formations géologiques de taille importante vont sous l’effet de la compression glisser sur de grandes distances et s’empiler les unes sur les autres. C’est ce que l’on appelle des nappes de charriage.

05222_C06_F21_02

Doc2 Le fonctionnement d’une faille inverse

Méthode

 

Mettre en évidence l’épaississement crustal dans une chaîne de montagnes

mot clé

Isobathe : courbe d’égale profondeur, ici pour le Moho.

Des chaînes de montagnes comme les Alpes ou les Pyrénées sont formées par collision continentale.

Montrer par l’étude des isobathes du Moho que cette collision s’accompagne d’un épaississement de la croûte.

Doc Isobathes du Moho en France métropolitaine (en km)

05222_C06_F21_03

conseils

Étape 1 Rappeler ce qu’est le Moho.

Étape 2 Décrire sa profondeur moyenne en France en dehors des Alpes.

Étape 3 Décrire sa profondeur au niveau des Alpes et conclure.

solution

Étape 1 Le Moho correspond à une discontinuité, une limite entre la croûte et le manteau lithosphérique.

Étape 2 En France, d’après la carte, le Moho se situe entre 28 et 31 km de profondeur, ce qui correspond à une épaisseur normale de la croûte continentale.

Étape 3 Au niveau des Alpes, le Moho atteint 46 km de profondeur. La croûte continentale est donc plus épaisse que dans le reste du pays. Par conséquent, la collision continentale entraîne un épaississement de la croûte.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.