La communication au sein de l’entreprise

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries industrielles | Thème(s) : Les règles de vie au sein de l’entreprise

Une bonne communication rassemble l’ensemble du personnel autour d’un projet commun et contribue au bon fonctionnement de l’entreprise.

1 La communication interne

A Les caractéristiques


14828_F20_01_Stdi

 La communication interne a pour objectif la transmission d’un message et la construction d’une relation. Elle se caractérise par :

- des acteurs : au moins un émetteur et un récepteur qui reformule le message reçu pour montrer qu’il l’a compris ;

- un message : écrit (mail) ou oral (téléphone), formel (note du directeur) ou informel (discussion de couloir) ;

- un canal : oral (face à face, téléphone…), écrit (lettre, affiche…) ou numérique (fax, mail…) ;

- un contexte : lieu, circonstances, ambiance… ;

- le respect de codes propres à l’entreprise (tenue vestimentaire, message d’accueil…).

 Elle peut être interpersonnelle (de personne à personne), de groupe (entre plusieurs personnes) ou de masse (échanges avec un large public).

 Elle met en jeu :

- le langage verbal, à l’écrit ou à l’oral, qui utilise différents registres de langage (familier, courant, soutenu) ;

- le langage non verbal ou paralangage qui enrichit le langage verbal (tenue, gestes, attitude, mimiques…).

B Les formes et les supports


Les supports utilisés varient selon le sens de la communication :

14828_F20_02_Stdi

2 Les enjeux de la communication interne


Une communication interne efficace, indispensable à la gestion des ressources humaines, permet de :

- fédérer le personnel autour d’un projet ;

- valoriser les compétences ;

- renforcer le sentiment d’appartenance à la culture de l’entreprise ;

- stimuler l’efficacité et la créativité des salariés ;

- améliorer le climat général et les performances de l’entreprise.

3 Les limites de la liberté d’expression


 Selon le Code du travail, les salariés bénéficient dans l’entreprise d’un droit à l’expression directe et collective sur le contenu, les conditions d’exercice et l’organisation de leur travail.

 L’exercice de ce droit d’expression ne peut pas motiver une sanction ou un licenciement, sauf si l’employeur apporte la preuve :

- du manquement à l’obligation de loyauté qui se caractérise par l’intention de nuire à l’entreprise (exemple : révélation publique de faits négatifs sur l’entreprise) ;

- du caractère abusif des propos tenus par le salarié, par l’utilisation de termes injurieux, diffamatoires ou excessifs.

Cours