La concentration des hommes et des activités sur les littoraux

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Gérer les espaces terrestres
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La concentration des hommes et des activités sur les littoraux

FB_Bac_98613_Hge2_TT_049

49

111

3

Comment se traduit l’attractivité des littoraux ?

1Un milieu attractif

 Le xxe siècle – plus particulièrement au cours des trois dernières décennies – a transformé les bords de mer. Les activités traditionnelles (pêche et agriculture) côtoient les lucratives activités liées au tourisme.

 Aujourd’hui, les littoraux rassemblent une part de plus en plus grande de la population et des activités mondiales. La moitié des grandes agglomérations est située sur les littoraux.

 L’accroissement des échanges commerciaux internationaux renforce le rôle des ports.

 L’essor du tourisme balnéaire entraîne une nouvelle pression sur les littoraux.

2Les activités du littoral

AAgriculture et littoral

 On trouve les agricultures littorales aussi bien dans les régions tempérées que dans les régions chaudes.

  • En France, l’agriculture occupe encore près de la moitié de l’espace littoral. Mais la diminution des surfaces agricoles y est rapide en raison de la pression urbaine et du tourisme.
  • Dans les marais à mangrove, du Sénégal au Liberia (Afrique tropicale), on pratique la riziculture.

 Les marais salants sont une des formes les plus originales des paysages littoraux construits par l’homme.

 Avec les polders, l’homme a cherché à se protéger des inondations et des tempêtes par des digues, et surtout à augmenter la superficie agricole en gagnant des terres sur la mer. En Europe (Pays-Bas), la construction de polders est stoppée mais elle se poursuit ailleurs dans le monde (Asie). Autrefois agricoles, ces terres sont aujourd’hui à usage portuaire et urbain.

BLa pêche et les cultures marines

L’espace halieutique est composé des zones de pêche, des ports de pêche et des zones de distribution et de consommation.

Les cultures marines (coquillages, poissons, crustacés, algues) sont anciennes en Asie (80 % du total commercialisé) comme en Europe.

CLes ports

Les ports sont de puissants instruments d’organisation de l’espace.

 Ils s’adaptent pour accueillir des navires de plus en plus grands et s’équiper d’engins de manutention plus importants. Les conteneurs sont ensuite pris en charge par le chemin de fer et, surtout, par les camions (transport multimodal).

 Ces mutations technologiques ont eu des conséquences spatiales importantes à l’origine des grandes zones industrialo-portuaires : le port de Rotterdam glisse ainsi vers son embouchure de même que Londres et Hambourg. Le paysage portuaire (bassins, quais, jetées, terre-pleins, entrepôts, grues) témoigne de l’adaptation au site.

DLe tourisme littoral

 Les principaux attraits du tourisme littoral sont la villégiature, le climat, les activités nautiques.

 L’extension touristique s’est faite de façon linéaire et envahissante. Les conséquences sont la disparition des milieux naturels remarquables et l’augmentation du prix du foncier.

3La concurrence pour l’espace

 Le tourisme littoral dévore l’espace et perturbe les activités traditionnelles (pêche, agriculture).

 La multiplication des ports de plaisance en avant de l’estran inquiète les ostréiculteurs et les pêcheurs.

 Les ports sont de plus en plus gourmands d’espace en raison de la croissance du commerce international et de l’essor des industries implantées dans les ports.

Conclure

De par leur potentiel économique, les littoraux subissent une concentration d’activités humaines qui pose des problèmes de partage d’espace.

>>