La concordance des temps (2) : exemples

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL - Tle ES ... | Thème(s) : La phrase
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La concordance des temps (2) : exemples

FB_Bac_98603_EspT_TT_060

60

111

5

1Dans les subordonnées complétives

Après des verbes exprimant :

 un ordre, une demande, un conseil

Os ruego que vengáis. Je vous prie de venir.

>Os rogué que vinierais / vinieseis.

Je vous ai priés de venir.

 un sentiment

Siento que no lo digas. Je regrette que tu ne le dises pas.

>Sentí que no lo dijeras / dijeses.

J’ai regretté que tu ne le dises pas.

 une obligation personnelle

Es menester que te vayas. Il faut que tu t’en ailles.

>Era menester que te fueras / fueses.

Il fallait que tu t’en ailles.

Notez bien

Avec un verbe principal au conditionnel, on emploie toujours le subjonctif imparfait dans la subordonnée.

Me gustaría que comprendieras.

J’aimerais que tu comprennes.

2Dans les subordonnées circonstancielles

 Subordonnées de but

Te lo traigo para que lo veas.

Je te l’apporte pour que tu le voies.

>Te lo traje para que lo vieras.

Je te l’ai apporté pour que tu le voies.

 Subordonnées d’opposition

Aunque lo hagas, no te diré nada.

Même si tu le fais, je ne te dirai rien.

>Aunque lo hicieras / hicieses, no te diría nada.

Même si tu le faisais, je ne te dirais rien.

 Subordonnées de condition

Si lo hiciéramos / hiciésemos, estaría satisfecho.

Si nous le faisions, il serait satisfait.

Notez bien

Si est suivi :

  • de l’indicatif quand le fait est considéré comme certain ;

Si no vienes, me quedo aquí.

Si tu ne viens pas, je reste ici.

  • du subjonctif imparfait quand le fait est considéré comme hypothétique.

Si no vinieras, me quedaría aquí.

Si tu ne venais pas, je resterais ici.

3Cas spécifiques

 Une relative au futur en français est au subjonctif présent en espagnol.

El último que salga cerrará la puerta.

Le dernier qui sortira fermera la porte.

Quien no esté de acuerdo lo dirá en voz alta.

Celui qui ne sera pas d’accord le dira à haute voix.

 De même, à une subordonnée temporelle au futur en français correspond une subordonnée au subjonctif présent en espagnol.

En cuanto llegues, me iré.

Dès que tu arriveras, je partirai.

Como si est toujours suivi du subjonctif imparfait ou plus-que-parfait, quel que soit le temps du verbe principal.

  • Hace como si no oyera.

Il fait comme s’il n’entendait pas.

  • Hacía como si no oyera.

Il faisait comme s’il n’entendait pas.

  • Hará como si no oyera.

Il fera comme s’il n’entendait pas.

  • Hace como si no hubiera oído nada.

Il fait comme s’il n’avait rien entendu.

>>