La construction de l’image financière et l’échange d’informations financières

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle STMG | Thème(s) : Pourquoi construire une image financière ? Comment faciliter l’échange d’informations financières ?

La construction de l’image financière et l’échange d’informations financières

L’information financière est un outil indispensable aux parties prenantes d’une entreprise et influence les décisions stratégiques et tactiques prises par les dirigeants. Pourquoi faut-il construire une image financière ? Comment faciliter l’échange des informations financières et quels en sont les enjeux ?

1Définition et rôle de l’information financière dans le processus de l’entreprise


L’information financière est une obligation légale. Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, doivent tenir une comptabilité. Il s’agit de constater les événements comptables à l’aide de certains documents pertinents. Ces documents peuvent être des factures d’achats ou de ventes, des instruments de paiement (chèque, ordre de virement…), des documents de l’administration fiscale

À savoir

Les articles L123-12 à L123-24 du Code de commerce précisent que tous les commerçants ont l’obligation de tenir une comptabilité financière.

Cette obligation légale de construction d’une image financière oblige l’entreprise à procéder au moins une fois par an à l’établissement de ses comptes annuels. Cette obligation consiste à réaliser des documents tels que le compte de résultat, le bilan et les documents de l’annexe.

L’information financière est un outil indispensable d’aide à la prise de décision. Il s’agit d’aider le dirigeant lors des décisions stratégiques et des décisions tactiques. L’information financière participe au pilotage de l’entreprise.

2Les besoins d’information financière des parties prenantes


Un certain nombre d’individus et d’organisations ont besoin des renseignements issus de l’information financière. Il s’agit des parties prenantes. Ces parties prenantes peuvent être internes ou externes.

Les parties prenantes internes sont :

les dirigeants : ils ont besoin de ces informations pour prendre les décisions importantes ;

les actionnaires : ils se préoccupent de la rentabilité de leurs investissements. L’information financière va leur permettre de savoir s’il faut encore investir ou envisager de céder leurs titres de propriété ;

les salariés : ils se préoccupent de la pérennité de l’entreprise afin de conserver leur emploi. À ce titre, ils ont parfois accès à des informations financières (par l’intermédiaire du comité d’entreprise dans les organisations où il est présent).

Les parties prenantes externes sont :

les clients et les fournisseurs : ils se préoccupent de la santé financière, du sérieux de l’entreprise pour éventuellement travailler avec elle ;

les organismes prêteurs : c’est avec les renseignements fournis par l’information financière que la banque va décider ou pas d’accorder des crédits à l’entreprise ;

l’État : certains services de l’État sont concernés par l’information financière de l’entreprise. C’est le cas, par exemple, de l’administration fiscale (lors de la déclaration et du paiement des divers impôts et taxes ou lors d’un contrôle fiscal) ;

les organismes sociaux : ils ont besoin d’un certain nombre d’informations financières liées aux salariés et aux diverses charges sociales.

3Comment faciliter l’échange des informations financières ?


À savoir

Les documents tels que le compte de résultat, le bilan et l’annexe doivent donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise.

Pour faciliter les échanges d’informations financières, il a été nécessaire de fixer un cadre comptable commun à toutes les entreprises. Toutes les entreprises se servent du même plan de comptes pour enregistrer leurs opérations et les règles d’enregistrement sont les mêmes pour tous. La comptabilité est le « langage commun » de toutes les entreprises.

Il existe de grands principes comptables que toutes les entreprises doivent respecter ; notamment le principe d’image fidèle.

Les règles comptables sont en perpétuelle évolution afin de s’adapter aux changements économiques et aux changements technologiques. Cette évolution n’est pas spécifique à la France. Aujourd’hui, des normes comptables internationales se développent et sont adoptées progressivement par de nombreux pays, y compris au sein de l’Union européenne.