La contraception

Merci !

Fiches
Classe(s) : Séries tertiaires - Séries industrielles | Thème(s) : Sexualité et prévention

La contraception est l’ensemble des moyens qui permet d’empêcher la survenue d’une grossesse.

1 Les méthodes contraceptives préventives


L’utilisation de méthodes contraceptives préventives permet d’avoir des relations sexuelles sans risque de grossesse.

A Les moyens chimiques


Les moyens de contraception chimiques déversent dans le corps des hormones de synthèse.

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_04_doc3

B Les moyens mécaniques


Les moyens de contraception mécaniques ont pour but d’éviter aux spermatozoïdes d’aller à la rencontre de l’ovule en agissant comme une « barrière » artificielle entre les deux.

PB_Bac_13536_PSEpro_TT_04_doc4

2 La contraception d’urgence


 La contraception d’urgence a pour objectif de limiter le risque de grossesse après un rapport sexuel mal ou non protégé. Elle se présente sous la forme d’un comprimé appelé pilule.

 Il en existe 2 types :

 

13536_C12_02a

Pilule du lendemain :
contraception d’urgence au lévonorgestrel

13536_C12_02b

Pilule du surlendemain :
contraception d’urgence à l’ulipristal-acétate

Délai d’utilisation possible

72 heures (3 jours)

120 heures (5 jours)

Lieux où il est possible de se procurer la contra­ception d’urgence

 Pharmacie sans ordonnance

 Infirmerie des établissements scolaires

 Centre de planification ou d’éducation familiale (CPEF)

Pharmacie sans ordonnance

13536_C12_03_bis

Source : l’Assurance Maladie et Cespharm

3 L’interruption volontaire de grossesse (IVG)


L’IVG n’est pas un moyen de contraception. Elle met fin à une grossesse. Le délai légal pour interrompre une grossesse est limité à la fin de la 12e semaine de grossesse, soit 14 semaines après le 1er jour des dernières règles.

4 Les structures d’accueil, d’aide et de soutien


Les centres de planification ou d’éducation familiale (CPEF) :

- assurent des consultations de contraception, des actions individuelles et collectives de prévention portant sur la sexualité et l’éducation familiale ;

- assurent des entretiens préalables à l’interruption volontaire de grossesse et des entretiens relatifs à la régulation des naissances dans les suites d’une interruption volontaire de grossesse ;

- délivrent à titre gratuit des médicaments ou objets contraceptifs aux mineurs désirant garder le secret ainsi qu’aux personnes ne bénéficiant pas de prestations maladie, assurées par un régime légal ou réglementaire ;

- peuvent réaliser des interruptions volontaires de grossesse (IVG) par mode médicamenteux (jusqu’à 5 semaines de grossesse, soit 7 semaines d’aménorrhée).