La course à la colonisation : des puissances européennes rivales

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : La Troisième République avant 1914 : un régime, un empire colonial

A Les causes de la colonisation

À partir des années 1880, la France poursuit la course à la colonisation entamée en 1830 avec les débuts de la conquête de l’Algérie. Cinquante ans plus tard, la France domine un empire de 12 millions de km2, peuplé de 110 millions de « sujets » en Afrique et en Asie. Le processus de colonisation s’explique par différents motifs :

le motif politique, qui considère que la possession de colonies est un gage de puissance internationale. La colonisation est un moyen d’afficher son rang mondial. Coloniser permet d’entretenir un nationalisme de prestige ;

le motif économique, qui permet de trouver dans les colonies de nouveaux débouchés pour les produits industriels et les capitaux de la métropole. Le libre-échange justifie la colonisation ;

le motif démographique et social. La conquête de nouveaux territoires permet à des colons de s’installer au moyen d’expropriations qui visent les populations indigènes ;

le motif idéologique et racial. La République prétend étendre la civilisation en colonisant les terres d’Afrique et d’Asie. La colonisation est perçue comme une entreprise civilisatrice qui apporte aux peuples d’ailleurs les progrès de la médecine, de l’enseignement, mais également la religion chrétienne (évangélisation) et les infrastructures, telles que les routes et les chemins de fer. La colonisation est aussi le moyen pour l’homme blanc d’affirmer sa « supériorité » supposée. Coloniser apparaît comme un devoir moral ;

le motif culturel. Le goût pour l’exotisme et l’orientalisme perceptible dans les arts et la littérature entretient un imaginaire qui donne à la colonisation une connotation héroïque et mythique.

DÉfinitions

Colonisation : phénomène militaire, politique, économique et culturel qui place de force une population et un territoire sous la tutelle d’un autre État qualifié de métropole.

Exotisme et orientalisme : le premier est la traduction culturelle de l’attirance pour l’autre, pour l’étranger, c’est-à-dire pour celui qui vit ailleurs. L’orientalisme est un mouvement littéraire, artistique et architectural apparu en Europe au XVIIIe siècle et qui témoigne d’une grande curiosité pour l’Orient, allant du Maghreb jusqu’à l’Extrême-Orient.

B La géographie de la colonisation 

Trois principales régions sont concernées par la colonisation française : le Maghreb, l’Afrique subsaharienne (partagée entre l’AOF et l’AEF) et la péninsule indochinoise. Dans tous les cas, la conquête coloniale établit un rapport de force entre colonisateurs et colonisés (peuples indigènes) mais aussi entre les puissances européennes impérialistes. Français et Anglais sont concurrents dans la conquête de l’Afrique de l’Est mais aussi en Asie du Sud-Est.

Sigles

AOF : Afrique occidentale française

AEF : Afrique équatoriale française

15492_P6_F3_carte_Afrique_2

L’Afrique coloniale en 1914

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.