La disparition des reliefs

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Le domaine continental et sa dynamique
Corpus - | Corpus - 1 Fiche
 
La disparition des reliefs

FB_Bac_98621_SvtT_S_032

32

71

5

1Les chaînes de montagnes anciennes, témoins de la disparition des reliefs

 Les massifs anciens (Massif armoricain, Massif central, etc.) ont des reliefs moins élevés que les chaînes récentes.

Doc. 1 Répartition des terrains métamorphiques et granitiques en France.

 Les roches formées ou transformées en profondeur, comme les roches granitiques et les roches métamorphiques, affleurent plus largement dans les chaînes de montagnes anciennes que dans les chaînes récentes (Alpes et Pyrénées, (doc.1)).

 L’effacement des reliefs au niveau des chaînes anciennes s’accompa­gne non seulement de la disparition des parties superficielles mais aussi d’un retour à une croûte d’épaisseur normale, c’est-à-dire 35 km (doc.2).

Doc. 2 Coupe est-ouest à travers les Alpes et le Massif central.

La coupe indiquée est la coupe A – B localisée sur le doc.1.


2Les chaînes de montagnes, des systèmes dynamiques et instables

 Les chaînes de montagnes sont des systèmes dynamiques(doc.3). Leurs reliefs élevés résultent à la fois :

– de mécanismes responsables de leur élévation : contraintes tectoniques liées au rapprochement des deux plaques lithosphériques qui entrent en collision et « poussée d’Archimède » liée à la racine crustale ;

– de mécanismes qui tendent à les faire disparaître : effondrement de la montagne sous son propre poids et érosion.

Doc. 3 Les différents paramètres intervenant dans le relief des chaînes de montagnes.

 Ce sont aussi des systèmes instables car, dès la naissance des reliefs, des mécanismes tendent à les détruire jusqu’à ce que la croûte continentale épaissie retrouve son épaisseur normale (30 km environ) au bout de quelques dizaines de millions d’années.

>