La domination napoléonienne

Merci !

Fiches
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : L'Europe bouleversée par la Révolution française (1789-1815)

A L’instauration d’un nouveau régime

Le 9 novembre 1799 (18 brumaire de l’an VIII selon le calendrier républicain), le général Napoléon Bonaparte entreprend un coup d’État et fonde le Consulat. La République demeure le régime officiel mais le pouvoir revient en réalité au Premier consul Bonaparte.

Bonaparte consolide son régime par l’adoption du Code civil qui unifie le droit en France. Il stabilise la nouvelle monnaie, le franc germinal, par la création de la Banque de France. Chaque département est placé sous l’autorité d’un préfet qui rend des comptes au pouvoir central. Le régime signe avec le pape un concordat. Bonaparte censure la presse, limite la liberté d’expression et rétablit par la force l’esclavage aux Antilles. La propagande bonapartiste lui permet de renforcer son pouvoir jusqu’au sacre du 2 décembre 1804 qui lui donne le titre d’empereur des Français. Bonaparte devient Napoléon Ier, une nouvelle dynastie apparaît.

DÉfinition

Concordat : alliance politique et religieuse entre l’État et la papauté (église catholique).

L’empereur prétend mettre fin à la Révolution débutée en 1789 et garantit l’ordre social, politique, économique et religieux en France. Il conserve de la Révolution de 1789 les droits civils attribués aux citoyens. Il confirme la suppression des privilèges et l’égalité devant la loi. Cependant, l’Empire est bien un régime autoritaire qui supprime les libertés et le droit d’expression. Napoléon n’admet aucune opposition et prétend surveiller la population. Le pouvoir napoléonien s’avère donc autoritaire, personnel et héréditaire. La Révolution débouche ainsi sur une sorte de nouvelle monarchie.

B La conquête de l’Europe

Des campagnes militaires victorieuses permettent à Napoléon d’agrandir le territoire français composé de 130 départements sur une superficie de 750 000 km2. Lui-même roi d’Italie, il place des membres de sa famille sur les trônes d’Europe. La France impériale atteint son apogée en 1811.

Napoléon profite de ces conquêtes pour moderniser et unifier l’administration des États au moyen de la langue française. Il instaure l’égalité civile, la liberté de culte, l’unité des poids et mesures, supprime la dîme, les droits féodaux et tente d’imposer partout le Code civil (appelé Code Napoléon à partir de 1807). Perçu dans un premier temps comme un libérateur, Napoléon finit par incarner l’oppression. Son régime s’effondre provisoirement en 1814 et définitivement en 1815, victime d’une septième coalition européenne.

Annabac est gratuit en septembre !

Inscris-toi pour en profiter.